L’hébergement mutualisé ou sur un serveur physique classique peu évolutif et rigide est peu à peu délaissé pour les serveurs privés virtuels, ou VPS. Découvrons cette solution et les avantages qu’elle peut apporter à votre business.

Un peu d’histoire

Les hébergements mutualisés ont longtemps été la première solution d’hébergement retenue par les éditeurs de sites. Accessible et bon marché, elle atteignait cependant vite ses frontières avec de nombreuses limitations techniques, principalement pour les sites avec un trafic en croissance. Il fallait alors se rabattre sur la location d’un serveur dédié qui disposait de plus d’options mais pouvait lui aussi manquer de réactivité en cas d’affluence brusque, et impliquait un entretien parfois fastidieux.

L’ère du VPS est arrivée

À la différence des serveurs dédiés que l’on a pu connaître, les serveurs privés virtuels sont en fait des émulations de serveurs qui reposent sur les ressources d’un serveur physique.  Cette stratégie offre de nombreux avantages directs au niveau des performances et de la flexibilité de votre hébergement et permet d’accéder à de nombreux outils facilement paramétrables.

Boostez vos performances

Utiliser des VPS permet de mettre en place l’architecture idéale pour chaque utilisation classique d’un serveur. Vous pouvez ainsi séparer très facilement l’applicatif des datas et des médias et ainsi avoir les meilleures performances possibles dans chaque domaine. Par exemple, dédier un serveur à votre base de données vous permettra de la sécuriser plus facilement, de l’intégrer dans un environnement qui lui permettra de tourner plus vite que sur une installation classique tout en lui attribuant des ressources complémentaires très facilement comme nous allons le voir.

Bénéficiez d’une flexibilité accrue

L’avantage principal d’un serveur privé virtuel est de vous permettre une très grande flexibilité au niveau des capacités de votre machine. En quelques secondes, via une interface d’administration, vous pouvez ajouter des options directement disponibles.  Pour reprendre l’exemple de la base de données, il peut parfois être nécessaire d’augmenter votre capacité de stockage, même de manière temporaire, pour faire face à une brusque augmentation de trafic. Vous n’aurez pas à attendre une intervention physique et pourrez l’allouer à votre VPS directement. Cette architecture est ainsi parfaitement adaptée à l’hébergement de jeux vidéos.

Organisez une disponibilité maximale

En choisissant un prestataire équipant ses serveurs privés virtuels d’IP fail-over et d’un système de load balancing vous pourrez jouir d’une disponibilité maximale. L’IP fail-over permet de basculer le trafic vers une nouvelle adresse IP en cas de surcharge de la première ou de problème machine en quelques secondes. Le load balancing a quant à lui pour fonction de répartir la charge de trafic entre plusieurs instances égales afin de garantir une fluidité à chaque instant.

Comment commander son VPS ?

Vous devez vous diriger vers un hébergeur pour commander votre VPS. Vous aurez tout d’abord le choix entre différentes formules qui vont de 2 giga de RAM, un simple coeur et un disque de 20 gigas à 24 gigas de RAM, quatre coeurs et un disque de 100 gigas. Vous devrez ensuite choisir le système d’exploitation entre une distribution Linux avec ou sans applications, ou Windows. En outre, vous pourrez bénéficier par défaut de nombreuses pré-installations de CMS comme Drupal, Joomla, WordPress, ou de la solution e-commerce Prestashop, sans oublier un puissant Anti-Ddos qui pourra vous permettre de contrer toute attaque.

Voir d'autres news