En tant qu’industriel, vous êtes amené à manipuler des produits toxiques et dangereux tous les jours. Au regard du danger que représentent ces polluants aussi bien pour l’Homme que pour l’environnement, il faut être très prudent. Des cas de fuites accidentelles peuvent survenir et vous plonger dans une situation complexe à gérer. Comment faire face à ces imprévus que personne ne souhaite, mais qui peuvent se produire ? Découvrez comment réagir.

Fuite de polluants, ce qu’il faut faire

Une fuite de polluants peut survenir pendant la production, le transport, l’utilisation, le stockage ou encore la destruction d’un élément. La première attitude à adopter dès qu’elle se produit est d’empêcher le « sur-accident ». Déposez un bac de rétention pour recueillir un polluant liquide si vous le pouvez sans prendre de risques, pour éviter l’épanchement. Mais il ne faut pas entreprendre d’action s’il existe un risque d’explosion par exemple. Il est préférable d’attendre l’arrivée d’une équipe d’intervention spéciale. Prenez soin de lancer une alerte rapide, car ici, le temps est important. Dès que la fuite se produit, c’est une course contre la montre qui se lance pour la canaliser et minimiser son impact sur l’environnement.

Délimitez un périmètre de sécurité. Il est important de définir un périmètre de sécurité en fonction de la nature du polluant concerné. Assurez-vous de vous approcher en ayant le vent dans le dos, pour éviter de respirer le produit toxique. Fermez les robinets ou vannes, et prenez soin de stopper les moyens par lesquelles il peut y avoir sortie de polluant. Localiser la source : cette identification passe par une observation minutieuse visant à déceler l’origine de la fuite.

Il faut s’y prendre le plus vite possible pour éviter l’expansion des polluants sur une plus grande surface, en vue de limiter les dégâts et les potentiels dommages. Vous pouvez faire des réparations temporaires : vérifiez s’il est possible de boucher les issues et si possible orientez le contenant de sorte que la fuite s’arrête, si c’est un liquide par exemple. Il faut aussi réfléchir à transvaser le contenu polluant grâce à un bac de rétention, vu que son actuel contenant n’est plus sécurisé.

fuite de polluant

Usages du bac de rétention

C’est un équipement destiné à supporter différents réservoirs contenant des produits dangereux ou polluants, afin de recueillir d’éventuelles fuites. L’objectif visé ici est de protéger l’environnement et les personnes tout en préservant la propreté de l’espace de travail. Le choix de cet équipement est donc déterminant dans la gestion d’une fuite ou en cas d’écoulement. Plusieurs critères conditionnent le choix du bac de rétention. D’abord, il faut tenir compte du type de liquide qu’il peut contenir et de sa matière. L’option basique consiste à s’assurer que le bac va résister à son contenu. En fonction de l’agressivité du produit à stocker, il faut utiliser des bacs en inox ou en plastique. Ces derniers sont souvent anticorrosifs et donc propices pour stoker des liquides agressifs et dangereux.

Ensuite, le contenant devra être en mesure de résister aux chocs, aux rayons ultraviolets et bien sûr à la corrosion. Un autre critère non négligeable est le volume de liquide à stocker. La réglementation est très rigoureuse par rapport au volume stockable, il faut donc se renseigner auprès des autorités compétentes avant de procéder au choix de votre bac. Enfin, l’ergonomie du bac est déterminée par votre espace de travail.

Pour la sécurité de vos employés et de votre environnement de travail, il faut bien réfléchir et tenir compte de tous ces critères avant de choisir un bac de rétention ou un fût efficace. Ce dernier devra rester étanche, quelle que soit la situation. Attention, si dans la pratique on inverse souvent les termes bacs de rétention et fûts de rétention, dans les faits, ces deux mots ne désignent pas la même fonction. Pour faire simple, nous dirons que le bac est un support physique sur lequel le fût de rétention se pose.

Gérer les conséquences de la fuite

En cas de fuite de vos produits polluants, vous aurez besoin d’absorbants anti-polluants. Il existe plusieurs catégories d’absorbants en fonction des types de liquides à absorber. On peut citer les absorbants universels, les absorbants huiles et hydrocarbures et les absorbants de produits chimiques.

Afin d’optimiser votre sécurité et d’éviter tout risque sanitaire à vos collaborateurs, choisissez soigneusement vos EPI : des masques de protection respiratoire, des lunettes de sécurité, des gants de protection et des combinaisons spécialisées.

fuite de polluant

Aviser et faire un rapport

Tout accident de ce genre est à prendre très au sérieux. Si la fuite a eu lieu en dehors de l’entreprise, en plein transport par exemple, il faut en aviser les autorités compétentes. Elles doivent être tenues informées rapidement de la présence d’un polluant dans l’environnement. Dès lors qu’il s’agit de produits toxiques, la vie humaine est menacée dans une certaine mesure. La santé, le bien-être et la préservation de la vie étant non négociables, il est primordial de déclarer officiellement ce genre de problèmes.

Pensez aussi aux impacts sur l’environnement de façon plus générale. À cet effet, il faut faire des analyses sur les sols, la végétation et même la faune. De plus, il faudra remplir un rapport d’événement accidentel bien détaillé. Il devra expliquer clairement les conditions de l’accident et mentionnera les causes, tout faisant une description et en indiquant les mesures correctives appliquées. Il devra également décrire les différents dommages aux tiers.

La fuite de polluant a des conséquences énormes qui dépassent les seules prérogatives de l’industrie concernée. Des méthodes préventives doivent s’appliquer pour empêcher qu’elle ne survienne. Généralement, on a recours à des bacs et fûts de rétention. Ces derniers, de par leurs propriétés, sont des équipements sûrs pour contrôler les fuites. Ils sont très efficaces à condition de les choisir de manière cohérente et de bien les utiliser. Par ailleurs, après avoir géré la fuite, il faut mener des démarches à l’endroit des autorités afin d’éviter toute contamination et de protéger les personnes et les biens. Il faut non seulement en informer les autorités, mais aussi et surtout les appuyer dans la prise des mesures de protection qui s’imposent, car en tant qu’industriel, vous connaissez bien votre produit.

Voir d'autres news