Selon le baromètre de Salesforce, le nombre d’acheteurs en ligne a augmenté de 40 % au premier trimestre de l’année 2020. On constate également que les seniors s’adaptent vite à l’engouement pour l’e-commerce.

D’ailleurs, les revenus en ligne connaissent une hausse de 20 % en comparaison avec les chiffres de l’année dernière. En France, ils augmentent de 24 % depuis 2019. Aussi, l’impact de la pandémie se ressent sur les habitudes liées aux achats dans le monde. Selon les indicateurs, la tendance à la hausse des e-commerces devrait se poursuivre durant les années à venir. Zoom sur le sujet.

E-commerce : croissance du click and collect

Le baromètre trimestriel de Salesforce analyse les données mondiales grâce à sa solution e-commerce. Leur shopping index prend ainsi en compte les habitudes d’achat de plus d’un milliard d’acheteurs partout dans le monde, de façon anonyme.

À l’issue de cette analyse, on constate une nette augmentation de l’ordre de 20 % des commerces en ligne. Il faut noter que l’augmentation n’était que de 12 % au premier trimestre de l’année précédente. Le trafic web s’inscrit ainsi dans 16 % de cette croissance, et les dépenses occupent les 4 %.

En parallèle avec le confinement imposé par la pandémie, la quasi totalité des achats de biens essentiels passe désormais au numérique. En effet, on constate de plus en plus d’achats en ligne, avec des chiffres allant jusqu’à 200 % à la fin du premier trimestre.

Augmentation des ventes en ligne de jeux : le cas du billard et du baby-foot

Les petits et grands sites e-commerce connaissent ainsi une forte performance depuis le premier trimestre de cette année. D’ailleurs, l’engouement pour le click and collect se veut de plus en plus important. À ce titre, des marques telles que René Pierre, spécialiste en fabrication de baby-foot et billards depuis 1952, s’inscrivent parmi les sites e-commerce à forte croissance en France.

En effet, les billards et baby-foot se veulent désormais accessibles à tous les particuliers. Il est désormais possible d’opter pour un baby-foot de café, color, d’extérieur, professionnel ou encore des billards loisirs, pros ou exclusifs…

Les billards griffés sont fabriqués en France en respectant la tradition. Il est ainsi très pratique de commander un billard ou baby-foot via une e-boutique.

Le besoin de lien social et l’envie de distraction durant le confinement expliquent en partie cet engouement massif pour des jeux de ce type.

billard baby foot e-commerce

Les sites e-commerces connaissant une telle croissance font la renommée de l’Hexagone.

Augmentation du chiffre d’affaires grâce au click and collect

De nombreux sites web proposent l’achat des courses sur internet, avec un retrait en magasin. Ce système propose ainsi une facilité de retrait et plus de sécurité lors de l’achat. Le click and collect ou l’achat en ligne avec retrait en boutique grimpe de 28 %. Pour les autres sites ne proposant pas cette alternative, la hausse des revenus est de l’ordre de 12 %.

Depuis le 10 mars, le revenu digital des sites mettant le click and collect en pratique connaît une hausse de 92 %. Tandis que pour les sites ne pratiquant pas cette technique, la hausse est de 19 %.

E-commerce : analyse des comportements des acheteurs

Les produits ménagers, les jeux, les jouets ou encore les vêtements présentent un pic de commandes en ligne important. Les consommateurs se ravitaillent ainsi en produits de première nécessité ou PPN grâce aux services d’achat en ligne. Ils optent également pour ce service révolutionnaire lors de l’achat d’autres biens non essentiels.

Dans ce cadre, on observe une augmentation de 51 % des revenus digitaux du secteur de la maison, notamment la décoration. Pour les loisirs sportifs et l’habillement, une hausse de 31 % a été constatée. Du côté des jeux et jouets, les sites de e-commerce connaissent une augmentation des revenus digitaux de l’ordre de 34 %.

Acheteurs uniques en ligne : une forte augmentation

Les seniors se sont vite adaptés à cette façon révolutionnaire de faire les emplettes. Ainsi, le nombre d’acheteurs en ligne augmente de plus de 40 %. Par rapport à l’année dernière, la hausse des revenus digitaux affiche un taux de 20 % partout dans le monde, et de 24 % en France.

Les résultats suggèrent d’ailleurs que nous sommes tout juste au début du changement de comportement. On s’attend alors à une forte croissance de l’e-commerce, notamment à cause de la pandémie. Toutefois, il faut noter que la hausse significative des commandes en ligne ne compense pas la baisse significative du côté des ventes physiques.

E-commerces en 2020 : les principaux acteurs

TPE, PME, leaders sur le marché… qui sont ces acteurs de l’e-commerce ? Il faut noter qu’on compte aujourd’hui plus de 180 000 sites e-commerce actifs. Aussi, en France, on compte de nombreux sites et applications e-commerce qui attirent de plus en plus de visiteurs.

Il s’agit notamment de Decathlon, Cdiscount, Nike, Amazon, etc.

e-commerce vente click and collect

Decathlon, un leader dans son domaine grâce à sa boutique en ligne

Cette enseigne française s’impose comme la référence en matière de vente d’articles de sport dans l’Hexagone. On note un chiffre d’affaires de 3,15 milliards d’euros, dont 77 millions obtenus grâce à la vente en ligne. Decathlon se veut ainsi le leader dans son domaine, grâce à ses boutiques physiques et son site e-commerce.

Cdiscount, troisième site e-commerce visité en France

Cdiscount s’avère également une marketplace française qui n’a rien à envier aux géants mondiaux. Seulement 200 000 € séparent Cdiscount de Decathlon, avec un chiffre d’affaires de 76,8 millions. D’ailleurs, ce chiffre d’affaires s’est vu élevé de 2 milliards d’euros, avec une croissance organique de plus de 5 %.

Plus de 60 % des leaders sur le marché estiment que l’e-commerce se veut rentable, tandis que 54 % des TPE et PME partagent cet avis. En matière de création d’emploi, les boutiques en ligne représentent plus de 180 000 emplois directs.

Les sites leaders, dont Amazon, prévoient d’ailleurs d’augmenter les effectifs. Du côté des TPE et PME, elles prévoient un recrutement d’un ou deux salariés minimum. Aussi, les ventes sur le marketplace ont tendance à progresser de 10 %. Elles représentent ainsi plus de 30 % des volumes d’affaires de tous les sites leaders.

Une tendance qui ne fera que se confirmer durant les prochaines années !

Voir d'autres news