Quel câble Ethernet choisir pour sa box internet ?

Les ménages connectés négligent trop souvent le câblage Ethernet. Pourtant, cet élément peut influer significativement sur la qualité de votre connexion internet. Il est donc important d’y prêter attention. Un câble inadapté risque en effet de brider les performances de la box et de l’offre de votre FAI. Autrement dit, vous pourrez profiter pleinement de votre formule internet en utilisant des câbles adéquats. 

Quel câble choisir selon votre usage ?

Vous devez avant tout considérer les équipements à connecter pour choisir un câble Ethernet. Par exemple, il est généralement recommandé de privilégier un fil blindé pour transporter le son. Le blindage permet en effet de limiter les interférences et les déperditions lors du transfert. Ce type de câble est aussi conseillé pour raccorder un décodeur TV à une box internet. Ainsi, il aidera à préserver la qualité de la diffusion. 

Le volume du trafic constitue également un facteur décisif dans le choix d’un câble réseau. Effectivement, un mauvais câblage peut entraîner des contreperformances notables sur la fibre et les connexions xDSL (ADSL, SDSL, VDSL…). Ce problème sera d’autant plus flagrant, si vous êtes un grand consommateur de bande passante. Pour un usage intensif, vous devrez donc choisir judicieusement votre câble RJ45. 

Qu’est-ce qu’un câble RJ45 ?

Un câble RJ45 est un type de fil utilisé couramment pour transmettre des données informatiques. Cette appellation vient des connecteurs se trouvant aux extrémités du cordon. Ces embouts sont connus sous la référence RJ45. Il s’agit de connecteurs modulaires à 8 positions et 8 contacts ou 8P8C. Concrètement, ce type de prises comporte 8 broches pour assurer les connexions électriques des appareils branchés. 

Aujourd’hui, les RJ45 sont souvent employés pour effectuer un câblage Ethernet ou installer sa box internet. Ils sont donc appelés câbles Ethernet par abus de langage. Cependant, ces connecteurs s’utilisent aussi sur les lignes téléphoniques fixes et le câblage réseau en général. Ils sont notamment appréciés pour leur côté pratique et abordable. De plus, ces câbles offrent une connexion plus stable par rapport au Wifi. 

Qu’est-ce qu’un câble RJ45 ?
Source Zenzeta / Shutterstock

Les différentes catégories de type de câble

Il existe actuellement différents types de câbles Ethernet sur le marché. Chaque fil se définit entre autres par son blindage, son brin et son débit maximum. Les câbles non blindés portent la mention U/UTP (Unshielded / Unshielded Twisted Pair). Ils sont plus sensibles à la diaphonie (interférences). Pour se protéger de ce phénomène, le réseau peut être équipé de câbles F/UTP, F/FTP, S/UTP, S/FTP et SF/FTP. Le blindage SF/FTP offre une protection optimale contre les interférences. 

Néanmoins, le fil blindé basique F/UTP est souvent suffisant pour les particuliers. D’autre part, un câble Ethernet peut être monobrin (câblage capillaire) ou multibrin (cordon RJ45). Ce dernier permet de connecter un appareil sur une prise RJ45 ou une baie réseau. Le monobrin, de son côté, sert plutôt à connecter les prises murales au panneau de brassage.

Quelle catégorie de câble Ethernet choisir ?

Les câbles Ethernet sont classés en plusieurs catégories en fonction de leurs débits maximums théoriques. À l’ère de la fibre, les meilleurs choix débutent au niveau 5 en tenant compte de leurs débits respectifs :

  • Catégorie 5e (1 Gbit/s) ;
  • Catégorie 6 (10 Gbit/s) ;
  • Catégorie 6a (10 Gbit/s, mais à haute fréquence et longue portée) ;
  • Catégorie 7 (40 Gbit/s).

Ce paramètre est déterminant pour la vitesse du réseau filaire local et l’expérience utilisateur. En effet, le câble limitera le potentiel du modem, si vous choisissez un modèle avec une vitesse de transfert trop faible. Vous vous retrouverez donc avec une connexion bridée par sa propre configuration. Pour autant, vous n’aurez pas besoin de câble de catégorie 7, vu les appareils proposés au grand public. 

En somme, les catégories 6 et 6a représentent actuellement les options les plus intéressantes. Ces câbles supportent les connexions THD (très haut débit) et restent relativement abordables. Vous pouvez aussi choisir des câbles 5e pour votre réseau local avec l’ADSL, voire la fibre. En effet, les débits théoriques sont souvent estimés sur 100 mètres. Ils peuvent donc augmenter sur votre câblage Ethernet. 

Quelle catégorie de câble Ethernet choisir ?
Source Lazy_Bear / Shutterstock

Câble RJ45 ou fibre optique : que choisir ?

La fibre optique dépasse nettement le câble RJ45 en matière de vitesse de transfert de données. En effet, les informations sont transmises via des signaux lumineux dans un fil de verre. Ce matériau permet par ailleurs d’éviter la diaphonie. Vu comment fonctionne la fibre optique, les professionnels priorisent ce type de câble sur les connexions de longue distance. Toutefois, cette solution est encore onéreuse et contraignante sur le plan technique (branchement, alignement, entretien…).

À l’inverse, le câble RJ45 est plébiscité pour son côté économique et polyvalent. Le même port peut effectivement gérer plusieurs vitesses de transmission. De plus, le fil en cuivre peut simultanément transférer des données et alimenter les terminaux. Vous n’aurez donc pas besoin d’autres sources d’alimentation. Si vous redoutez les interférences, optez pour les câbles blindés de type SF/FTP (Shielded Foiled / Foiled Twisted Pair). 

Image de couverture BN OKUR / Shutterstock

Nos articles