Qu’est-ce qu’un modem et à quoi ça sert ?

Internet est désormais incontournable dans divers aspects du quotidien comme les études, le travail et les loisirs. Toutefois, les utilisateurs s’interrogent rarement sur le rôle des équipements donnant accès au web. Votre connexion repose pourtant sur la collaboration entre plusieurs appareils comme le terminal, le routeur, le kit CPL… Le modem permet de traduire leurs langages respectifs pour établir la communication. 

Qu’est-ce qu’un modem ?

Le nom « modem » est une contraction de « modulateur-démodulateur ». Il s’agit d’un appareil essentiel pour se connecter au web. Ainsi, cet équipement est souvent inclus dans les offres des FAI (fournisseurs d’accès internet). Il sert à la fois à traduire et à récupérer/envoyer des signaux sur internet. Grâce à ce périphérique, vous pourrez aussi transmettre les données obtenues sur votre réseau local (filaire ou Wifi). 

Le modem représente un véritable point d’accès à internet. En effet, il convertit en connexion Ethernet les signaux entrant depuis la ligne téléphonique, le câble coaxial ou la fibre optique. Vos terminaux pourront ainsi se connecter au web, puis recevoir ou envoyer des paquets de données. 

À titre d’information, les modems existent depuis la fin des années 1950. Ils étaient utilisés à l’origine sur le système SAGE (Semi-Automatic Ground Environment). Ce réseau numérique militaire a contribué au développement d’internet. En France, ces périphériques ont été déployés pour la première fois sur les minitels. 

Qu’est-ce qu’un modem ?
Source Rolandas Grigaitis/ Shutterstock

À quoi sert-il ?

Le modem sert essentiellement à convertir l’analogique en numérique (démoduler) et le numérique en analogique (moduler). En tant que démodulateur, il transforme les signaux reçus du réseau en informations compréhensibles pour les terminaux des utilisateurs. Les données à envoyer seront, de leur côté, traduites en analogique par le modulateur. Ces opérations consistent à séparer les signaux par leurs fréquences. 

Sur un xDSL, le signal analogique est reçu de la ligne téléphonique, puis converti sous forme binaire (0 et 1). Les appareils connectés pourront ensuite se servir de ces données numériques. Pour le flux montant, les paquets de data des terminaux sont traduits en signal modulé. Ils pourront ainsi transiter via le réseau téléphonique

Le processus de modulation/démodulation est nécessaire, car les données circulent uniquement sur un fil de type câble Ethernet ou fibre optique. Par ailleurs, les lignes téléphoniques ont été prévues pour transporter des signaux modulés correspondant à la voix des utilisateurs. Le modem sert donc de traducteur pour concilier ces deux technologies et démocratiser l’accès à internet grâce au réseau existant

À quoi sert-il ?
Source VicW / Shutterstock

Comment marche un modem ?

Concrètement, le modem démodule, d’une part, les signaux envoyés par votre FAI. Le processus permet de convertir les ondes reçues en paquets de données. Selon l’abonnement, ces signaux modulés peuvent passer par la ligne téléphonique (ADSL, VDSL, SDSL, etc.), le câble coaxial ou la fibre optique. D’autre part, l’appareil module les informations issues des périphériques connectés pour les renvoyer vers le FAI. 

À la sortie du modem, les données numériques seront transmises aux terminaux tels que les PC, les smartphones, les tablettes… Ces informations seront transportées par votre câble Ethernet ou votre Wifi, en fonction de l’installation. Un routeur sera toutefois nécessaire pour mettre en place un réseau local sans fil. 

Attention ! Il est important de ne pas confondre le modem avec le routeur. Ce dernier sert uniquement à diffuser la connexion dans le logement. Il ne permet pas d’accéder au web. En revanche, une box internet remplit les mêmes fonctions de base qu’un modem. Elle inclut aussi divers services supplémentaires (VoIP, IP TV, routeur…).

Comment marche un modem ?
Source luca pbl / Shutterstock

Les différents types de modems

En fonction de la connexion, les modems peuvent être classés en trois types : câble, xDSL et fibre. Vous pouvez aussi distinguer les modèles intégrés et externes, en vous basant sur l’indépendance de l’équipement. En tout cas, vous êtes sûrement conscient des enjeux, si vous comprenez comment fonctionne la fibre optique.

En effet, vous réduirez la vitesse de la connexion, avec un modem ne supportant pas la formule souscrite auprès du FAI. Une offre très haut débit (THD) risque ainsi d’être bridée au niveau du maillon le plus faible. Elle deviendra donc lente et instable. Cette partie est communément appelée « goulot d’étranglement ». 

Vous devez aussi prêter attention au débit maximum de votre câblage. La connexion ne fonctionnera correctement qu’avec un flux, un modem et des câbles compatibles. En somme, faites correspondre le type de modem et de câblage avec la vitesse de transmission proposée par le FAI. Vous pourrez ainsi profiter pleinement de votre connexion internet.

Image de couverture united photo studio / Shutterstock

Nos articles