Recruter un stagiaire en entreprise : que faut-il savoir ?
Source : Pressmaster / Shutterstock.com

Vous voulez embaucher un stagiaire dans votre entreprise ? Cette option vous procure beaucoup d’avantages et réciproquement le stagiaire y trouve ses propres intérêts. Vous devez donc connaître les formalités ainsi que les règles à respecter pour que ce recrutement soit bénéfique à votre entreprise.

Qui peut prendre un stagiaire ?

Qui peut prendre un stagiaire ?
Source : Rawpixel.com / Shutterstock.com

Le recrutement de stagiaire en entreprise présente un certain nombre d’avantages à la société pour commencer. C’est aussi pour l’étudiant l’occasion de s’imprégner du contexte professionnel en profitant des expériences des salariés. Les entités qui peuvent recourir au service d’un stagiaire sont les entreprises du secteur privé. Celles évoluant dans le domaine public ou parapublic ainsi que les associations peuvent également envisager cette possibilité. Le recrutement de stagiaire est lié au respect des conditions en matière de législation du recours au stage. Toute personne disposant de statut d’étudiant peut postuler à la suite d’une offre émanant d’une entreprise. Les tâches à effectuer par le stagiaire doivent correspondre au cursus pédagogique initié par l’établissement d’enseignement.

Une convention de stage signée entre l’entreprise, l’établissement et le stagiaire est à établir. L’entrepreneur ne peut pas prétendre au recrutement d’un étudiant pour pallier l’absence d’un employé. Par ailleurs, elle ne peut embaucher un stagiaire à titre permanent ou pour occuper un poste saisonnier. Enfin, une entreprise ne peut pas non plus contracter le service d’un stagiaire au cas où un accroissement temporaire de ses activités se présente. Elle n’est en droit de recruter que trois étudiants si l’effectif de son personnel est inférieur à vingt. Au-delà de ce chiffre, le quota est de 15 % du nombre de salariés.

Pourquoi les entreprises recrutent des stagiaires ?

Pourquoi les entreprises recrutent des stagiaires ?
Source : fizkes / Shutterstock.com

Le stagiaire est un jeune étudiant qui poursuit encore son cursus pédagogique ou qui vient d’obtenir son diplôme aux termes de ses études. Il dispose donc d’un dynamisme et d’une ambition à la mesure de ses capacités pour effectuer un stage dans votre entreprise. Ses qualités ainsi que les formalités pour son recrutement présentent des avantages que vous devez prendre en compte.

Qu’est-ce qu’un stagiaire peut apporter à une entreprise ?

Le recrutement d’un stagiaire en entreprise est une option favorable qui permet de donner un nouvel essor à votre société. Son œil neuf contribuera à l’amélioration de votre stratégie de développement ainsi que certaines de vos pratiques. À long terme, il pourra être le futur employé qui maîtrise déjà les méthodes de l’entreprise.

Recruter un stagiaire ne représente qu’une faible part dans votre budget. Ce stage peut être même gratuit s’il dure moins de deux mois. Pour une durée supérieure, la gratification octroyée au stagiaire est exonérée de charges sociales. Vous faites donc des économies par rapport à l’embauche d’un salarié. Par ailleurs, outre son statut d’étudiant, il ne peut être considéré comme un salarié. Ainsi, les formalités administratives pour son recrutement sont assez simples, car il n’y a pas de déclaration préalable à l’embauche à réaliser.

Comment déclarer un stagiaire à l’Urssaf ?

Comment déclarer un stagiaire à l'Urssaf ?

Vous voulez recruter un stagiaire en entreprise vu les avantages de cette option, entre autres les formalités facilitées ? Effectivement, le stagiaire bénéficie du statut d’étudiant et ne dispose pas d’un contrat de travail, mais un contrat de stage vous lie. Il n’a donc pas le statut de salarié. Dans ce sens, vous n’avez pas besoin de procéder à la déclaration préalable à l’embauche (DPAE). Pour un employé, celle-ci se fait auprès de l’URSSAF (Unions de Recouvrement des cotisations de Sécurité Sociale et d’Allocations Familiales). Mais vous devez inscrire le stagiaire dans le registre unique du personnel dans la partie destinée à cet effet.

Le stagiaire n’est pas un salarié, mais l’entreprise lui verse mensuellement une gratification si le stage dure plus de 2 mois. L’entreprise bénéficie de franchise sur les cotisations URSSAF si la rémunération octroyée n’excède pas le seuil du plafond horaire de la Sécurité Sociale. Aucune démarche n’est nécessaire auprès de l’URSSAF par rapport au non-paiement des cotisations. Par contre, il faut présenter la convention de stage en cas de contrôle de l’Administration. En cas de dépassement du plafond horaire, les cotisations à régler seront calculées sur la base de l’excédent par rapport à la limite horaire.

Est-ce qu’un auto-entrepreneur peut prendre un stagiaire ?

Est-ce qu’un auto-entrepreneur peut prendre un stagiaire ?
Source : fizkes / Shutterstock.com

Dans l’exercice de ses activités, l’auto-entrepreneur peut nécessiter l’appui d’un assistant pour effectuer des tâches précises sur une période de courte durée. Il peut donc recourir au service d’un stagiaire pour cet appui. En déléguant certaines parties de vos missions au stagiaire, vous disposez de plus temps pour vous consacrer à d’autres occupations. En contrepartie, vous offrez une opportunité à l’étudiant de se former et de gagner en expérience dans le secteur lié à son cursus. Il pourra ainsi se démarquer de ses concurrents.

Le recrutement de stagiaire par un auto-entrepreneur est toutefois soumis à des règles qu’il faut respecter. Une convention de stage tripartite doit être établie et signée conjointement par l’établissement d’enseignement, l’auto-entreprise et le stagiaire. Les activités à réaliser doivent être définies de manière claire et correspondre aux connaissances que l’étudiant a accumulées pendant sa formation universitaire. La durée du stage est à mentionner ainsi que le planning de travail hebdomadaire. À défaut de salaire, le stagiaire bénéficie d’une gratification qui lui est versée mensuellement si la durée du stage dépasse deux mois.  Néanmoins il ne faut pas excéder six mois pour l’année universitaire. L’auto-entrepreneur doit fournir au stagiaire les conditions adéquates pour qu’il puisse accomplir sa mission convenablement.

Voir d'autres news