Un autoentrepreneur peut-il embaucher des employés ?
Source : Monkey Business Images / Shutterstock.com

Le statut d’autoentrepreneur est adapté à tout individu qui veut lancer son projet individuel ou exercer une activité secondaire.  En tant qu’autoentrepreneur, vous constaterez une croissance de votre chiffre d’affaires et de vos activités. Aucune réglementation en vigueur ne vous interdit d’embaucher des employés.

Pourquoi recruter du personnel au sein d’une autoentreprise ?

Pourquoi recruter du personnel au sein d'une autoentreprise ?
Source : baranq / Shutterstock.com

L’autoentrepreneur constate que lors de ses dernières années d’exercice, son chiffre d’affaire atteint régulièrement un certain seuil. Il envisage donc d’étendre son entreprise et de passer à un autre statut. Le besoin de développer ses activités se fait ressentir.

Vous avez obtenu de nouveaux marchés ou une commande spéciale.  Une main d’œuvre additionnelle, du personnel supplémentaire sont requis. Ces cas peuvent se présenter de façon occasionnelle, surtout pendant les périodes fastes de festivité dont l’auto entrepreneur doit profiter.

Ainsi, vous devez embaucher des employés pour faire face à cette recrudescence des activités. L’embauche de personnel constitue une stratégie à titre de test. Elle vous permet de vérifier la faisabilité et l’opportunité de ce changement de régime. En effet, passer du statut d’autoentrepreneur vers un autre est facile, mais l’inverse est assez compliqué.

Le recrutement de personnel dans une microentreprise présente toutefois des inconvénients ainsi que des contraintes que vous devez considérer. En effet, une microentreprise ne dispose généralement que d’une structure assez restreinte pour l’exercice de ses activités.

Par ailleurs, ce statut permet de bénéficier de certains avantages. De plus, le chiffre d’affaire est soumis à un seuil. Si vous recrutez du personnel, les activités croissent, le chiffre d’affaires augmente, et risque d’excéder ledit seuil. Votre entreprise va passer à un autre statut qui peut ne pas vous être bénéfique en tant qu’autoentrepreneur.

Combien coûte l’embauche d’un salarié ?

Combien coûte l'embauche d'un salarié ?
Source : Elnur / Shutterstock.com

Vous venez de recevoir une commande suite à l’obtention d’un marché. Vous envisagez de recruter du personnel pour vous suppléer dans l’exécution de vos activités.

Antérieurement, cette opération était difficile à réaliser, car le plafond du chiffre d’affaires ne permettait que la rémunération d’une seule personne, l’entrepreneur lui-même. Actuellement, le montant a été doublé et l’autoentrepreneur dispose ainsi d’une latitude plus large pour embaucher des employés.

En optant pour le recrutement de personnel, vous devez toutefois prendre en considération les différentes charges inhérentes à cette embauche. Un salarié perçoit une rémunération dont le montant minimum doit être équivalent au SMIC pour un travail hebdomadaire de 35 heures. Sur cette base, ce salaire correspond à 36 % des revenus de la microentreprise.

Par ailleurs, aucune charge ne peut être déduite sur le chiffre d’affaires. L’autoentrepreneur doit alors entièrement s’acquitter des cotisations sociales, charges patronales et salariales. Ces charges ainsi que les frais y afférents réduiront la marge bénéficiaire de l’entreprise.

Face à ces différents calculs conditionnés par le statut d’autoentrepreneur, le recrutement d’un salarié, surtout à temps plein, peut ne pas être bénéfique pour une microentreprise.

Des alternatives s’offrent face au besoin de personnel dû au développement des activités. Vous pouvez embaucher un salarié pour une période de moins de 6 mois ou un stagiaire.

Quelles formalités pour embaucher ?

Quelles formalités pour embaucher ?
Source : Aliona LUK / Shutterstock.com

Les démarches inhérentes à l’embauche sont assez complexes. Toutefois, ces étapes doivent être respectées pour assurer sa légalité.

Ainsi dans un premier temps, le type de contrat de travail doit être défini. La durée minimale du travail fixée par la loi est de 24 h par semaine. Votre convention collective peut disposer de dérogations avec une organisation adaptée au fonctionnement de votre microentreprise.

Par la suite, la déclaration préalable à l’embauche (DPAE) auprès de l’URSSAF doit être effectuée. Elle comprend plusieurs formalités de demande, dont l’immatriculation de l’employeur, ainsi que celle du salarié à la Sécurité sociale. De même celles concernant l’affiliation au régime d’assurance chômage et d’adhésion à un service médical. Enfin sera incluse la demande pour la visite médicale d’embauche. Le salarié doit disposer d’une copie de cette déclaration.

Afin que le salarié puisse participer aux cotisations sociales de l’entreprise, l’autoentrepreneur doit faire une immatriculation auprès d’une caisse de retraite complémentaire.

Un contrat de travail est ensuite établi selon le type défini auparavant. Il doit indiquer les termes généraux de son application : les dates de début et de fin du contrat, le planning de travail et le lieu d’exercice, la description de la mission, la rémunération, ainsi que les différentes clauses relatives aux engagements de chaque partie contractante.

Chaque embauche doit être mentionnée dans le registre unique du personnel dans lequel sont inscrites les informations relatives à chaque personne recrutée.

Prendre un étudiant stagiaire : les avantages

Prendre un étudiant stagiaire : les avantages
Source : fizkes / Shutterstock.com

Le recrutement d’un étudiant stagiaire est une alternative qui présente des avantages par rapport au recrutement d’un apprenti ou d’un salarié.  En nommant un étudiant stagiaire, vous pouvez ainsi vous occuper du développement des activités relatives au développement de votre entreprise.

Le stagiaire est un étudiant qui poursuit encore son cursus pédagogique ou bien un jeune diplômé qui vient de terminer ses études. Disposant du statut d’étudiant, le stagiaire ne peut être considéré comme un salarié. Au lieu d’un contrat de travail, une convention de stage tripartite entre l’établissement d’enseignement, l’entreprise et l’étudiant est obligatoire

Les démarches afférentes au recrutement de l’étudiant stagiaire sont simplifiées. Vu qu’il n’est pas un salarié, il n’est pas nécessaire de faire une déclaration préalable à l’embauche (DPAE) auprès de l’URSSAF.

En lieu de rémunération, le stagiaire perçoit une gratification de stage. Celle-ci lui est versée mensuellement si la durée dépasse 2 mois. Pour une durée moindre, la gratification n’est pas obligatoire. L’autoentrepreneur ne paie pas de cotisations sociales si le montant de la gratification est inférieur au plafond horaire de la Sécurité sociale.

L’étudiant stagiaire apporte une vision nouvelle aux activités et au système de fonctionnement de votre entreprise. Il contribue ainsi à l’amélioration des méthodes de l’entreprise tout en concourant à son développement.

En contrepartie, le stagiaire gagne en expériences professionnelles au sein de l’entreprise. Il devient éventuellement un futur employé que vous aurez vous-même formé si vous rechercher des collaborateurs à l’avenir.

Voir d'autres news