Comment gérer son projet agile avec Scrum

Aujourd’hui, la méthode Scrum est surtout utilisée par les ingénieurs, développeurs, graphistes… Ils travaillent souvent sur des projets à cycle de vie relativement court et à phases identifiables. Il est donc possible de décomposer un projet complexe en plusieurs parties réalisables rapidement et facilement par des petits groupes. Vous pouvez aussi recourir à cette technique pour gagner en rapidité et en efficacité. 

Méthode Scrum : présentation et fonctionnement des 3 piliers et des 5 valeurs

La gestion de projet agile avec Scrum est particulièrement populaire dans le développement informatique et la conception produit. Elle est notamment appréciée pour sa capacité à faciliter la collaboration et à optimiser le processus de production. Cette méthode agile fournit aux équipes des missions, des directives et un schéma de valeurs pour améliorer continuellement leur performance

La méthode Scrum se démarque par ses sprints, ses meetings quotidiens (stand-ups) et ses réunions rétrospectives de fin de cycle. Les sprints sont des périodes de 2 à 4 semaines rythmant la réalisation du projet. Les réunions, de leur côté, servent à évaluer le travail accompli et à coordonner les tâches à faire. Le système repose par ailleurs sur 3 piliers : 

  • Transparence, au niveau du suivi ou de la communication ;
  • Vérification (ou inspection), afin de garantir l’adéquation entre les réalisations et les objectifs ;
  • Adaptation, pour surmonter les diverses contraintes rencontrées. 

D’autre part, cette méthode invite à entretenir 5 valeurs, à savoir l’engagement, le courage, la concentration, l’ouverture et le respect. Elles sont toutefois plus faciles à retenir avec l’acronyme mnémotechnique FORCE, pour :

  • Focus ;
  • Ouverture ;
  • Respect ;
  • Courage ;
  • Engagement. 

De plus, cette technique permet d’intégrer ces valeurs à la métaphore de la mêlée (scrum). Comme au rugby, les membres de l’équipe sont supposés s’épauler et se réunir fréquemment pour pouvoir progresser. Ils pourront ainsi atteindre leur objectif commun : la ligne d’en-but, en l’occurrence la réussite du projet. 

Quand utiliser la méthode Scrum ?

La gestion de projet agile avec Scrum a surtout fait ses preuves dans le domaine du développement d’applications. Cela dit, elle convient à toute activité permettant de segmenter le travail et le cycle de vie d’un projet. Ce mode de fonctionnement est par ailleurs pratique sur les opérations difficiles à planifier entièrement. Il est aussi adapté aux grandes équipes affectées à différents composants du même produit. 

Dans ces cas, vous ne pourrez pas utiliser des modèles de gestion d’équipe comme la méthode en cascade. En effet, vous n’arriverez pas nécessairement à anticiper certaines parties du projet. Les modèles classiques requièrent pourtant une visibilité claire sur l’ensemble des tâches pour les organiser efficacement. Ainsi, vous aurez besoin d’un système agile pour adapter votre mode de travail à la situation. 

De manière plus générale, la méthodologie Scrum peut être appliquée à tout projet complexe et impliquant des produits concrets. Ces derniers permettent de visualiser les effets des itérations sur les résultats. De ce fait, les atouts de la méthode sont particulièrement remarquables dans cette situation. Il reste néanmoins envisageable de recourir à ce mode de travail dans n’importe quel domaine.

Quand utiliser la méthode Scrum ?
Source Tartila / Shutterstock

Quels sont les avantages à utiliser cette méthode pour votre gestion de projet ?

La gestion de projet agile avec Scrum aide à mieux organiser une équipe pour travailler efficacement et améliorer sa productivité. Le principe de base consiste à produire plus en un laps de temps plus court. Cette situation est tout à fait possible grâce au fonctionnement par sprints et au renforcement des collaborations. En effet, ces cycles courts permettent de résoudre rapidement les problèmes et d’éviter de cumuler les retards. 

Le modèle Scrum offre également d’autres avantages par rapport aux différentes méthodes de la gestion de projet. Il permet entre autres :

  • De gérer le travail de manière plus intelligente et adaptable pour augmenter l’efficacité des collaborateurs ;
  • D’améliorer la visibilité sur le projet et le suivi de son évolution ;
  • De renforcer la communication interne et la transmission d’informations ;
  • De favoriser la cohésion de l’équipe à travers les réunions fréquentes ;
  • D’encourager la collaboration, l’entraide et le partage d’expérience ;
  • De gagner en réactivité grâce aux échanges réguliers avec le client.

Enfin, cette méthode priorise toujours les attentes réelles du client, indépendamment des spécifications initiales. Vous pourrez donc répondre à toutes les exigences en vous focalisant sur la véritable finalité du projet. 

Comment gérer un projet agile avec Scrum ?

La méthode Scrum est actuellement proposée dans de nombreux outils de la gestion de projet. Il existe même des solutions spécialisées dans le modèle agile. Vous pourrez ainsi associer le framework Scrum avec d’autres systèmes comme Kanban. Vous créerez ensuite votre propre démarche agile. Quoi qu’il en soit, vous devez commencer par distribuer les rôles pour utiliser correctement cette méthode. 

Vous aurez notamment besoin d’un Scrum Master et d’un Product Owner. Ce dernier est généralement le client ou l’utilisateur. Le rôle peut aussi être tenu par un testeur. Il faudra se référer à cette personne pour rédiger le cahier des charges et ajuster progressivement son contenu. Le Scrum Master, pour sa part, sera l’expert agile. Il accompagnera l’équipe dans l’application de ce principe au quotidien. Vous devrez ensuite :

  • Créer un backlog, contenant les spécifications du produit et pouvant être comparé à un cahier des charges évolutif ;
  • Définir la durée des sprints et planifier la fréquence des itérations ;
  • Programmer les réunions quotidiennes d’une dizaine de minutes pour définir et organiser les tâches de la journée ;
  • Prévoir une rétrospective de sprint, pour boucler les tâches terminées durant la période précédente et visualiser les tâches à réaliser sur le prochain cycle.

Pensez aussi à organiser régulièrement des réunions traitant de la méthode elle-même. En effet, les principes du Scrum sont assez simples à assimiler. Son efficacité repose toutefois sur la pratique, la répétition, la communication et la participation. En somme, l’équipe doit s’entrainer assidûment pour maîtriser la mêlée.

Image de couverture VectorMine / Shutterstock

Nos articles