Comment se former à la gestion de patrimoine ?

Un professionnel en gestion patrimoniale est utile, dès qu’une personne commence à disposer d’un capital assez conséquent. Cet expert est en effet capable de trouver les meilleures solutions pour faire fructifier et sécuriser un patrimoine. De plus, il ajuste continuellement ses recommandations en fonction de l’évolution de l’objectif et de la situation de l’investisseur. Il s’agit ainsi d’un allié précieux sur les placements. 

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?

Avant de se former à la gestion de patrimoine, il est important d’avoir une idée des particularités de cette activité. Le métier nécessite notamment une grande aisance avec les chiffres et les relations humaines. La gestion patrimoniale englobe en effet les différentes tâches permettant de former ou d’étoffer le patrimoine d’une personne (physique ou morale). Il faudra alors établir une relation de proximité avec le client pour offrir une prestation ajustée à son profil (stratégie, objectifs, patience…). 

Dans la pratique, un patrimoine peut être constitué d’une grande diversité d’actifs. Le défi consiste surtout à trouver les solutions de placements adaptées aux besoins et à la situation de l’investisseur. Concrètement, un patrimoine peut être formé :

  • De biens immobiliers (maison individuelle, appartement, logement principal, résidence secondaire, investissement locatif…) ;
  • De propriétés foncières ;
  • De biens meubles (voitures, bijoux, objets de valeurs, pièces de collection…) ;
  • De placements financiers (titres de société, obligations, parts de SCPI, contrat d’assurance-vie, etc.).

Dans tous les cas, le gestionnaire effectuera une évaluation du patrimoine et de la situation du client pour optimiser sa stratégie d’investissement. L’idée est de faire fructifier les actifs selon les besoins, les projets et le profil-risque de l’investisseur. Il convient, par exemple, de privilégier les placements sécurisés pour les personnes ayant une aversion au risque. Elles devront toutefois être informées des rendements faibles associés. À l’inverse, les actifs risqués sont potentiellement plus rentables.

Qu’est-ce que la gestion de patrimoine ?
Source : shutterstock.com

Comment se former à ce type de gestion ?

Le profil du candidat détermine la meilleure manière de se former à la gestion de patrimoine. Effectivement, le métier est accessible via une formation initiale dédiée, un cursus de spécialisation ou un parcours pour les professionnels. Il existe d’ailleurs une formation gestion de patrimoine pour les avocats, les experts-comptables, les ingénieurs patrimoniaux, les conseillers en gestion de patrimoine… 

Pour les acteurs de la finance et de la fiscalité, la formation permet significativement d’élargir leur champ de compétences et leur offre. Les professionnels du patrimoine sont, de leur côté, épaulés dans l’actualisation de leurs connaissances. Cette action est particulièrement importante dans un domaine impacté par les changements sur le plan fiscal, financier et réglementaire. 

Les centres spécialisés offrent actuellement un vaste panel de formations en gestion de patrimoine à distance ou en présentiel. Les cours peuvent prendre une journée à deux semaines, selon l’offre. Il est, par exemple, nécessaire de prévoir entre 10 à 12 jours sur certains parcours éligibles au CPF. De leur côté, les nouveaux bacheliers devront décrocher un master (Bac+5) pour entrer dans le secteur. Ils ont néanmoins le choix entre différentes formations à l’Université et dans les grandes écoles.

Quel est le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine ?

La rémunération potentielle est une motivation non négligeable pour les personnes souhaitant se former à la gestion de patrimoine. Comme dans tout autre métier, le salaire dépend à la fois des qualifications et de l’expérience du profil considéré. Les débutants percevront donc moins que les professionnels soutenus par des années d’activité dans des secteurs connexes (comptabilité, finance, fiscalité, immobilier…). 

Quel est le salaire d’un conseiller en gestion de patrimoine ?
Source : shutterstock.com

À titre indicatif, le salaire d’un gestionnaire s’élève en moyenne à 2 500 euros bruts par mois en début de carrière. Ces revenus peuvent doubler rapidement en fonction des performances et de la clientèle du conseiller. Avec l’expérience, un gestionnaire de patrimoine peut même dépasser le seuil de 6 000 euros mensuels. Tout dépendra en définitive du contexte, des clients et des prestations fournies. Parfois, le salaire peut aussi inclure une part fixe et un complément variable (primes ou commissions).

D’autre part, les conseils en gestion de patrimoine peuvent également être prodigués par des experts-comptables, des fiscalistes, des analystes financiers… Les revenus seront alors déterminés par les services proposés par le conseiller en matière de gestion de patrimoine. Il reste néanmoins préférable d’opter pour un spécialiste dans le domaine. De cette manière, la gestion du patrimoine tiendra compte de toutes les problématiques inhérentes aux actifs détenus (rendement, fiscalité, succession, etc.). 

Nos articles