Vidéosurveillance dans une habitation : quelles règles faut-il connaitre ?
Photo de couverture by CDC on Unsplash

Les statistiques du ministère de l’Intérieur indiquent que 601 000 cambriolages ont été enregistrés en France en 2020. Pour limiter les risques d’effraction et de vol dans une habitation, il s’avère judicieux de recourir à la vidéosurveillance. L’installation d’un tel système de sécurité doit toutefois se conformer à plusieurs règles.

Qu’est-ce qu’un système de vidéosurveillance d’habitation ?

Qu’est-ce qu’un système de vidéosurveillance d'habitation ?
Photo by National Cancer Institute on Unsplash

Un système de vidéosurveillance désigne l’ensemble des caméras installées à l’intérieur et à l’extérieur dans le but de sécuriser une habitation. Ces dispositifs servent principalement à repérer des cambrioleurs et à les dissuader d’agir.

Lorsqu’un problème survient, le système peut alerter immédiatement les occupants ou une entreprise de télésurveillance. Il est aussi possible de le raccorder à une alarme. L’effet dissuasif d’un système de vidéosurveillance est plus important s’il est complété par une sirène.

Plusieurs solutions existent :

  • Le système filaire, composé d’un enregistreur et de plusieurs caméras de surveillance reliées par des câbles ;
  • Les caméras IP filaires ou sans fil, pouvant comprendre une fonctionnalité de détection de mouvement ;
  • La vidéosurveillance sur PC reposant sur la webcam d’un ordinateur.

Grâce aux progrès technologiques, il est désormais possible de se doter d’appareils performants comme les caméras infrarouges. De plus, les utilisateurs peuvent visionner en temps réel sur ordinateur ou smartphone les images collectées dans le cadre de la vidéosurveillance dans une habitation.

Les avantages de la vidéosurveillance dans une habitation

Les avantages de la vidéosurveillance dans une habitation
Photo by Chewy on Unsplash

L’augmentation du niveau de sécurité, qui figure parmi les avantages de la domotique dans une maison, fait aussi partie des raisons pour lesquelles le recours à la vidéosurveillance est bénéfique. D’ailleurs, ces deux solutions peuvent être associées pour optimiser la protection d’une habitation. Par exemple, les occupants ont la possibilité de programmer l’envoi d’un e-mail avec les images fournies par les caméras de vidéosurveillance en cas d’ouverture du portillon. Il suffit de l’équiper d’un détecteur d’ouverture.

La visualisation en temps réel est un autre atout qui renforce la sécurité d’une maison. De surcroît, elle permet d’éliminer immédiatement les fausses alarmes. S’agissant particulièrement des caméras IP, leur installation n’implique pas de travaux importants.

D’autre part, les images issues de la vidéosurveillance dans une habitation peuvent servir de preuve en cas d’intrusion. En outre, cette solution permet de réaliser des économies sur l’assurance habitation. En effet, certains assureurs revoient à la baisse les primes des clients équipés de caméras de surveillance.

Les règles à suivre lors de l’installation de la vidéosurveillance chez soi

Les règles à suivre lors de l'installation de la vidéosurveillance chez soi
Photo by Kelly Sikkema on Unsplash

Les particuliers peuvent installer un système de vidéosurveillance sans avoir à demander d’autorisation ou réaliser une quelconque démarche administrative. En revanche, ils doivent respecter plusieurs règles. Comme le souligne la CNIL dans un article sur la vidéosurveillance, vidéoprotection – chez soi, il est indispensable que les dispositifs mis en place respectent la vie privée des individus filmés. À titre d’illustration, il faut que les aides à domicile soient informées de la présence de caméras de surveillance. Qui plus est, ces personnes ne doivent pas faire l’objet d’enregistrements permanents.

Par ailleurs, la vidéosurveillance dans une habitation ne doit pas permettre d’épier le voisinage ou les passants sur la voie publique. Ainsi, il faut que les caméras soient orientées exclusivement sur la maison à surveiller. Le non-respect de cette règle expose à une lourde sanction.

Il reste possible de filmer le portail pour sécuriser l’entrée d’une maison. La surveillance vidéo est toutefois limitée à la lisière du mur. De plus, il est indispensable d’informer les passants de la présence d’un tel système avec un panneau bien visible.

Photo de couverture by CDC on Unsplash

Voir d'autres news