Les virus informatiques sont le quotidien des hackers. En effet, il ne se passe une journée sans que les hackers ne développent des virus de plus en plus performants afin de contrecarrer notre système de sécurité informatique. Les données deviennent donc vulnérables à ces virus. Toutefois, certaines personnes sont réticentes à installer des anti-virus sur leur PC.

Les virus informatiques les plus dangereux

Par ailleurs, il faut savoir qu’un virus informatique n’est rien d’autre qu’un programme auto-réplicatif à la base non malveillant. Mais de nos jours, des codes malveillants sont additionnés à ce programme par les pirates informatiques ou les hackers afin de nuire au réseau informatique d’autrui. Les virus sont très dangereux et provoquent d’énormes dysfonctionnements en se propageant rapidement d’un ordinateur à un autre par le biais des logiciels légitimes. Ils répandent alors à travers tout moyen d’échange de données numériques ou supports informatiques comme les clefs USB, les réseaux informatiques, les smartphones ou les cédéroms. Les années passent mais les pirates informatiques ne manquent pas d’ingéniosité et de créativité dans ce domaine. Des virus de plus en plus performants sont créés et propagés dans le système. Ce qui permet à ses faussaires d’accéder à des données sensibles, personnelles et confidentielles. En matière de virus informatique, nul n’est à l’abri. Alors Particulier, professionnel, entreprise, voici pour vous le top 10 des virus informatiques les plus actifs, redoutables et dangereux circulant sur le web en 2018 !

  1. ILOVEYOU : la pièce jointe fatale

Ce virus informatique existe depuis les années 2000 et a fait des millions de victimes à travers le monde. Toutefois, il est déjà connu le mode opératoire de ce virus. Néanmoins, de nombreux internautes naïfs tombent encore dans les mailles de ce virus en ouvrant la pièce jointe d’un email envoyé par un ami, intitulée Love-Letter-for-you.txt.vbs. Et c’est parti pour une infestation de leur PC. Car à peine ouverte, cette pièce jointe libère le virus informatique caché. Ce qui modifie automatiquement les fichiers se trouvant sur votre ordinateur et accède ainsi à votre carnet d’adresse et commence par envoyer des mails à vos contacts. Par la suite, on observe un ralentissement de l’ordinateur.

  1. CryptoLocker : le “rançongiciel qui va vous plumer

Ces virus sévissent depuis 2013 et le plus célèbre d’entre eux est CryptoLocker. Ici, il s’agit d’un virus qui vous met un compte à rebours pour payer une rançon alors que vous essayez d »allumer tranquillement votre ordinateur afin de voir vos mails. Il indique alors qu’il vous reste encore quelques heures pour s’acquitter de la rançon faute de quoi vos données personnelles contenues sur votre PC seront détruites.

  1. JIGSAW : vous avez une heure pour payer

Fonctionnant comme le virus informatique précédent, le virus JIGSAW apparait plus dangereux. Il ne laisse qu’une heure à sa victime pour la rançon au risque de voir toutes ses données supprimer de l’ordinateur. De plus, la vitesse de destruction augmente avec les heures qui passent et vous retrouverez vos disques vider en l’espace de 72 heures au plus.

  1. PETYA : le virus qui crypte vos données

Egalement un rançongiciel, il a les entreprises comme cible et se propose de paralyser complètement le fonctionnement des ordinateurs mais aussi du réseau informatique des victimes. Pour cela, il crypte les données ainsi que les fichiers systèmes. Conscient du fait que ce virus peut empêcher les entreprises de poursuivre idéalement leurs activités, les rançons demandées par PETYA afin de résoudre le problème sont très élevées.

  1. LOCKY : le rançongiciel le plus répandu en 2018

Ce virus cible certains fichiers spécifiques sur les disques durs. Il faut noter qu’en 2018, nombreux sont les internautes français et allemands qui ont été victimes de ce virus. A L’image des rançongiciels (Ransomware), il crypte aussi les fichiers et empêche un total accès à votre ordinateur tout en supprimant toutes vos sauvegardes et boque toute tentative de récupération. A cet effet, les données sont alors immobilisées jusqu’à ce que vous ne payiez une rançon estimée à des milliers d’euros.

  1. Heartbleed : vos mots de passe ne sont plus confidentiels

Malgré la protection de votre ordinateur par un mot de passe ou un code, cela n’est pas suffisant face à la performance de récupération des mots de passe par le virus Heartbleed. Ce virus dispose de la capacité de récupérer des fragments de codes afin de reconstituer le mot de passe complet.

  1. Freak : attention à votre compte en banque

FREAK est un virus qui décèle toute faille de sécurité du protocole TLS. Pour ce faire, il est important de faire attention à votre compte en banque. Une fois crypté, les pirates accèdent à votre PC, y installent des logiciels malveillants et espionnent toutes vos communications. C’est ainsi qu’ils peuvent facilement prendre possession de votre compte bancaire en ligne et le vider rapidement.

  1. Stuxnet : le vers antinucléaire

Virus informatique découvert en 2010, Stuxnet est utilisé par la NSA en collaboration avec l’unité 8200 qui est une unité de renseignement de l’Armée de défense d’Israël. Il a ainsi permis de s’attaquer et de détruire les centrifugeuses iraniennes d’enrichissement d’uranium. Ce virus est capable de modifier la vitesse de fonctionnement des machines jusqu’à les détruire. C’est cette technique qui a été utilisée pour faire tomber en panne plusieurs centrifugeuses qui devraient servir dns la création d’une bombe nucléaire en Iran

  1. Regin : le virus cyber-espion

Créée par la National Security Agency et son homologue britannique, le Government Communications Headquarters (GCHQ), Regin est une plateforme de cyberespionnage. Il a pour rôle la collecte de données et le contrôle total des ordinateurs qui sont ciblés. Ce virus informatique a permis alors de récupère des mots de passe, d’espionner des conversations téléphoniques aussi de récupérer des mails. Ce virus est actif depuis 2008 et a été utilisé pour espionner les institutions européennes, les entreprises de télécommunications mais aussi des sociétés privées.

  1. Waledac : le botnet leader du spam

C’est un virus qui vous envoie à longueur de journée la même chose et de façon répétitive. On a en effet assisté à un envoi massif de spams pour du viagra. Cet envoie ne provient que des botnets. En effet, Waledac envoie près de ,5 million de messages envoyés chaque jour. Par ailleurs, Microsoft a réussi à éradiquer en 2010 ce vorus mais depuis lors de nouveaux botnets apparaissent e encore plus redoutables avec des envois multiples de spams provenant de divers serveurs.

En somme, il faut savoir que seul un antivirus à jour peut vous aider à bloquer les attaques des virus informatiques. Et il en existe plusieurs. Parmi ces derniers, nous vous conseillons ALTOSPAM. C’est un excellent filtre-Spam qui allie efficacité simplicité et performance.

Comment se protéger des virus ?

Les virus sont totalement nocifs pour vous et pour vos appareils. En effet, comme nous avons pu vous le dire plus haut, vos données personnelles peuvent être retrounées contre vous et vous causer des soucis. Votre appareil (ordinateur ou smartphone) peut également être lourdement affecté et malheureusement, une fois le logiciel malveillant présent, on ne peut pratiquement plus rien y faire..

La solution pour vous aider à lutter contre ces virus, l’idéal (et indispensable) est de vous équiper dans antivirus à titre préventif. Installé sur votre ordinateur ou votre smartphone, vous ne le verrez pratiquement pas et vous serez ainsi protégé de toute attaque malveillante. De nombreux logiciels de ce genre existent, à tous les prix, allant jusqu’à proposer des outils totalement gratuit.

Néanmoins devant de telles offres d’antivirus, on a parfois du mal à s’y retrouver. Pour vous protéger, n’hésitez pas à comparer ! Des comparateurs vous aident à trouver l’offre optimale selon vos moyens et vos besoins et ce sans n’avoir aucun influence. Ainsi vous pourrez trouver le meilleur antivirus à l’aide de ce comparatif en toute simplicité. Surtout, ne pensez pas que votre smartphone est immunisé, avec toutes les actions que vous lui faites faire, et pensez à lui trouver à lui aussi une protection adaptée.

Voir d'autres news