Le streaming et notre consommation vidéo et audio

YouTube, Twitch, Netflix… Autant de plateformes de streaming qui sont connues de tous. Le streaming est devenu partie intégrante de notre vie, et nous a ouvert des portes sur de nouvelles habitudes de consommation. Cependant, il a aussi révolutionné certaines industries du divertissement, pourtant implantées depuis bien longtemps.

Le streaming a changé nos habitudes de consommation

Le streaming a modifié la façon dont nous consommons le contenu. Netflix, par exemple, a complètement changé notre façon de regarder un film ou une série. Nous avons maintenant le choix via un énorme catalogue organisé par catégorie, par âge et par thème. Nous ne sommes désormais plus contraints d’attendre 21h, patiemment, devant notre écran TV, pour finalement voir le film qui nous intéresse, ou d’aller payer une place de cinéma parfois trop chère.

Si le streaming nous permet plus de choix, il permet également un gain de temps considérable. En effet, si nous n‘avons plus besoin de notre TV, c’est parce que le streaming peut être visionné directement depuis nos mobiles. C’est-à-dire que nous pouvons maintenant regarder nos vidéos, ou écouter nos artistes favoris peu importe où nous sommes. Dans les transports en commun, pendant la pause, ou en attendant le train, le streaming est toujours à notre disposition et à portée de main.

Le streaming a changé nos habitudes de consommation

Quelques exemples d’industries qui ont dû s’adapter

Plusieurs domaines ont dû s’adapter, dans le sens où le streaming représente un développement logique pour ces derniers afin d’assurer une offre toujours mieux orientée. Pour certaines industries, le streaming est devenu une nécessité, la garantie d’une croissance continue. Pour d’autres, il est une plus-value importante et attendue par le public.

Comme nous le disions plus tôt, Netflix s’est imposé dans le streaming de films et de séries, mais l’entreprise a ses concurrents. OCS, Amazon, sont autant de plateformes qui proposent des services similaires. Aujourd’hui, impossible d’imaginer un monde où il faudrait revenir à l’époque du programme TV traditionnel. Cette époque est terminée, car l’industrie du cinéma a dû opérer des modifications pour continuer à plaire au public.

Les casinos en ligne ne datent pas d’hier, mais ils ont dû opérer leur petite révolution aussi. Ainsi, il y a quelques années naissaient les live casinos. Ces derniers proposent des jeux de table en direct avec un croupier qui attend leurs instructions. Ici, les joueurs n’ont qu’à cliquer sur leur prochaine action, et le croupier anime la table comme s’ils y étaient. Allez jeter un œil sur l’équipe de direction du casino Zodiac qui a tout compris : ils proposent une solution de live casino qui comprend plusieurs variations du blackjack, des jeux de roulette et du baccarat.

Quelques exemples d’industries qui ont dû s’adapter

Enfin, Twitch est le leader en matière de streaming de jeux vidéo. Postés derrière leur caméra, des milliers de joueurs du monde entier streament leurs parties, parfois professionnellement, et partagent leurs astuces et leur ressenti en direct sur le jeu qu’ils sont en train de montrer. De nombreux joueurs se réunissent alors sur la plateforme et partagent un moment avec leurs streamers favoris, en compagnie des autres spectateurs, via le tchat de la page.

Le live streaming a aussi permis la démocratisation des études et des formations à distance. Il est ainsi devenu commun d’assister à un cours en amphithéâtre depuis le confort de son canapé. L’enseignant est chez lui, ou dans une salle dédiée, et donne son cours devant la caméra, comme si les étudiants étaient face à lui. Ce concept permet, entre autres, l’accès aux formations à ceux qui n’ont pas le temps de retourner à la fac, par exemple.

Le streaming a non seulement changé la manière dont nous consommons les contenus, mais il a également révolutionné nos habitudes de vie. Des jeux vidéo aux salles d’université en passant par les tables de casino, nous tendons toujours plus vers un idéal de confort dans la consommation.

Voir d'autres news