Quelles sont les stratégies à adopter par les DSI pour optimiser leurs performances en IT ?
Image de couverture Par Visual Generation / Shutterstock

L’un des principaux objectifs d’une DSI (Direction des Systèmes d’Information) est d’optimiser ses performances en IT. Si elle a pour rôle de maintenir la cohérence des différents dispositifs technologiques, elle doit également s’assurer que ces dernières répondent aux besoins de la société.

Cela passe par la maitrise de toutes les subtilités et l’adoption de stratégies permettant non seulement de mesurer leurs performances, mais aussi de les améliorer si ces dernières ne sont pas satisfaisantes. Découvrez ici comment les DSI peuvent optimiser leurs performances en IT.

La détermination des limites de responsabilités des DSI

Si les avancées technologiques ont considérablement contribué au développement de certaines branches de métiers, elles ont également amené les DSI à repenser leurs stratégies pour optimiser leurs performances en IT.

Les exigences aujourd’hui sont de plus en plus élevées et les performances informatiques des DSI sont de plus en plus basses. Ces exigences concernent généralement :

  • La réduction des budgets ;
  • L’optimisation du niveau de sécurité ;
  • L’utilisation rationnelle des équipements, etc.

Vu ces exigences, il est indispensable que la Direction des Systèmes d’Information définisse son périmètre de responsabilité. Elle doit donc avoir une vue globale de toute dépense informatique à effectuer afin de contrôler ses coûts.

Elle doit également mettre en place des cellules dédiées à l’innovation sans que cela n’empiète sur le budget des clients.

La détermination des limites de responsabilités des DSI
Par NicoElNino / Shutterstock

Les bonnes pratiques à suivre par les DSI pour optimiser leurs performances en IT

Pour que les DSI améliorent leurs performances en IT, elles doivent trouver un équilibre entre l’utilisation des bons outils technologiques et de l’architecture adaptée, l’organisation de la stratégie avec les ressources humaines et la détermination des éléments externalisables ou non.

La détermination de la dette technique

Il est indispensable que les coûts direct et indirect de la dette technique soient déterminés par la DSI. Certaines entreprises ne prennent pas en compte cette donnée qui a pourtant une incidence considérable sur le fonctionnement du système d’information.

La détermination du coût de l’adoption de technologies plus récentes et plus sophistiquées

Migrer vers des technologies modernes est l’un des plus grands enjeux d’une DSI. Cette migration possède une implication financière considérable.

La direction devra donc estimer le montant nécessaire pour la refonte des applicatifs. Il peut s’agir de solutions d’automatisation, d’ordonnancement, de monitoring.

L’élaboration d’un plan de développement formel du SI

Les entreprises peuvent se voir très vite rattrapées par la vétusté de leurs matériels. Pour éviter cette situation, la Direction des Systèmes d’Information devra effectuer une prévision du développement des matériels vers des solutions technologiques plus modernes.

Il est indispensable que cette prévision définisse les délais ainsi que les budgets à allouer.

L’élaboration d’un plan de développement formel du SI

L’identification des désapprobations techniques concernant la migration vers des technologies innovantes

Connaître les réticences techniques est une étape cruciale pour toute DSI souhaitant optimiser ses performances en IT. Après avoir distingué ces cas, il faudra en discuter avec eux pour lever les points d’ombres et les doutes.

La mise en place d’un outil de feedback des utilisateurs finaux

Il est important pour les entreprises de mettre en place un portail (une application) permettant de récolter les retours des utilisateurs. L’application doit pouvoir permettre de signaler les éventuels dysfonctionnements et de suivre le traitement des réclamations.

L’alignement de l’IT sur les besoins de l’entreprise

Cette étape est indispensable pour toute DSI voulant améliorer ses performances en IT. En effet, la direction doit arbitrer les projets IT selon les besoins de l’entreprise.

L’implication systématique des métiers dans les projets IT

L’entreprise devra obligatoirement impliquer les utilisateurs finaux de ses solutions informatiques lors de la mise en place de ces dernières. Plus de la moitié des entreprises commettent l’erreur de mettre en place un back-office n’ayant aucun intérêt métier.

La communication sur les services IT de l’entreprise et leur disponibilité

L’établissement de KPI de performances des services IT mis en place par l’entreprise est un excellent outil de communication. Il faudra diffuser ces KPI auprès des directions métiers afin d’améliorer de façon continue, les outils IT. Cette page vous renseigne sur les KPI de performance.

L’externalisation des outils IT pour une diminution des coûts

En externalisant les refontes d’applicatifs, les migrations vers des solutions technologiques modernes, etc., les DSI pourront avoir un meilleur contrôle des couts IT et pourront les optimiser. Les étapes ci-dessus devraient permettre à chaque DSI d’optimiser ses performances en IT.

Image de couverture par Visual Generation / Shutterstock :https://www.shutterstock.com/fr/image-vector/information-collection-analysis-abstract-concept-vector-1902137014

Voir d'autres news