Si vous souhaitez vous faire enrôler dans les forces armées suisses, alors sachez que vos capacités et vos talents seront évalués. Vous aurez plusieurs examens et tests à subir, selon la fonction qui vous intéresse dans l’armée. Alors découvrez tout ce qu’il faut savoir à ce sujet, afin de mettre toutes les chances de votre côté dès maintenant.

Quel est l’âge auquel on peut entrer dans les forces armées suisses ?

Avant toute chose, il est important de savoir qu’en Suisse, le service militaire est normalement une obligation pour les hommes. Les femmes quant à elles peuvent s’engager de façon volontaire si elles le souhaitent. Le recrutement se fait donc à l’âge de 18 ans, selon les dispositions prévues par la loi. C’est à cet âge que les appelés intègrent l’école des recrues, pour une durée variable en fonction de leur orientation.

Toutefois, il est possible de repousser l’entrée dans cette école, ce qui signifie que le recrutement au sein de l’armée est aussitôt différé. Attention toutefois, car vous avez jusqu’à l’année de vos 25 ans pour vous soumettre à cette disposition et effectuer votre service militaire.

La condition physique influence-t-elle le processus d’enrôlement dans l’armée suisse ?

Peu importe l’armée que vous souhaitez intégrer, la condition physique est une condition essentielle pour se faire enrôler. Vous pouvez d’ailleurs le voir par exemple dans les textes qui expliquent comment s’engager dans l’armée américaine.

Ainsi, avant de vous engager pour entrer dans les forces armées suisses, vous avez tout intérêt à suivre un programme d’entrainement pour améliorer vos performances physiques. Ceci sera nécessaire pour vous préparer à affronter le test de fitness de l’armée, un indispensable pour se faire recruter au poste qui vous intéresse. Il y a cinq disciplines au total que les potentielles recrues doivent affronter :

  • Le saut en longueur sans élan
  • Le test d’endurance progressif
  • Le jet du ballon lourd
  • La station sur une jambe
  • Le test global de la force du tronc.

Ensuite, le nombre de points réunis est totalisé, et c’est cela qui détermine la fonction que vous pourrez avoir au sein de l’armée. Par exemple, les moins bons seront affectés au poste de secrétariat, et les meilleurs seront soit grenadier, soit explorateur, ou soit encore, éclaireur parachutiste.

Faut-il être suisse pour s’inscrire ?

Le service militaire en Suisse étant une obligation pour les nationaux, il est donc réservé aux personnes disposant de la nationalité Suisse. D’ailleurs, même pour les suisses qui possèdent une double-nationalité, il n’est pas possible d’entrer dans l’armée suisse. Les dispositions sont très strictes à ce sujet.

A propos des exigences académiques pour l’enrôlement

Les exigences académiques pour entrer dans l’armée en Suisse varient en fonction du poste que vous convoitez. Alors selon que vous souhaitez devenir soldat, secrétaire, grenadier, explorateur, promeneur de chien ou autre, les diplômes requis seront différents.

L’influence du casier judiciaire au moment de s’engager dans l’armée suisse

Toutes les personnes souhaitant entrer dans l’armée suisse font l’objet d’un contrôle de sécurité relatif aux personnes. Ce contrôle a pour but de déterminer si vous êtes en mesure de recevoir une arme personnelle, ou d’avoir accès à certaines informations sensibles. Alors logiquement, le casier judiciaire sera pris en compte à ce moment de votre évaluation.

Ainsi, si vous nourrissez l’envie d’entrer dans l’armée suisse, vous disposez désormais de tous les renseignements nécessaires pour savoir si vous pouvez ou non être accepté. Si ce n’est pas le cas, il y a sans doute plusieurs autres forces armées qui seraient en mesure d’accepter votre candidature.

Voir d'autres news