Les critères ESG permettent de prendre en compte l’impact social et écologique des entreprises dans les choix d’investissement. Il s’agit des piliers fondateurs de l’analyse extra-financière. Ils permettent d’estimer un acteur économique ou la responsabilité d’une société vis-à-vis de ses parties prenantes et de son environnement. Les acteurs concernés peuvent être des partenaires, des salariés, des clients ou encore des sous-traitants. Les critères ESG permettent de les évaluer, mais sans se fier aux critères financiers, dont le prix de l’action, la rentabilité et les perspectives de croissance. On vous dit tout à ce sujet.

Pourquoi intégrer les critères ESG dans votre entreprise ?

Les critères ESG sont regroupés en 3 catégories bien distinctes : les critères environnementaux, sociaux et de gouvernance. Ils permettent d’analyser la part de responsabilité d’une entreprise dans la préservation de l’environnement. Ils s’intéressent par exemple au niveau d’éthique de cette dernière dans ses rapports commerciaux et contractuels. Ils s’intéressent aussi à son impact sur la pollution, la faune et la flore. Il existe principalement 4 bonnes raisons d’intégrer les critères ESG à votre stratégie globale d’entreprise.

Cette démarche permet tout d’abord à votre entreprise de se démarquer sur le marché. Tout entrepreneur qui se respecte connaît en effet l’importance de l’investissement éthique et durable, dans une société qui favorise de plus en plus les investissements responsables. C’est donc un axe de développement de votre rentabilité.

De plus, vous devez garder en tête que les scandales sur l’impact écologique ou sur les conditions de travail peuvent grandement influencer la valeur d’une entreprise. En respectant ses engagements ESG, une société peut donc se différencier sur son secteur et valoriser sa société. Ainsi, vous augmenterez votre valeur extra-financière, mais surtout vous contribuerez à la pérennisation de votre activité. Une autre raison de respecter les critères ESG est de réellement baisser l’impact écologique de son entreprise. Cela vous permettra par la même occasion de faire des économies dans le processus de production et d’exploitation.

critères ESG, entreprise

Les critères ESG en détail

Le critère environnemental est le premier à considérer. Une entreprise est évaluée sur la manière dont elle traite ses déchets. Elle doit ainsi prendre des initiatives pour recycler ces derniers, mais aussi réduire considérablement les émissions de gaz, ou encore baisser sa consommation énergétique, mais surtout, prévenir tout risque lié aux catastrophes industrielles comme la contamination des nappes phréatiques, des sols, provoquer des marées noires, etc.

Le critère social étudie principalement le respect du droit des salariés. Il s’agit par exemple de la prévention des accidents du travail, du dialogue social et de la formation des employés. Ce critère permet aussi d’évaluer le taux de proportion hommes/femmes, ou de salariés handicapés au sein du personnel. Il faut également savoir que c’est sur ce critère qu’une entreprise est évaluée en ce qui concerne sa relation avec ses collaborateurs, que ce soit avec ses sous-traitants ou encore avec ses prestataires.

Enfin, le critère de gouvernance vise à s’assurer qu’une entreprise lutte contre la corruption. Il s’assure également que le conseil d’administration soit parfaitement indépendant dans une société. C’est également en fonction de ce critère que l’on peut contrôler si un comité de vérification des comptes est bien présent dans l’entreprise, sans mentionner le respect de la transparence au niveau de la rémunération des dirigeants, du conseil d’administration et de la direction. Ce critère permet également d’analyser la relation entre la direction, les actionnaires, etc.

Voir d'autres news