De nos jours, la demande d’autorisation pour se faire géolocaliser est omniprésente. Le constat est pareil, que ce soit à travers l’utilisation d’un ordinateur ou d’un smartphone. Cette démarche est soumise à une réglementation stricte. Cependant, nous ne pouvons-nous empêcher de nous demander si cette pratique respecte réellement la vie privée des internautes.

La géolocalisation respecte-t-elle la loi de la protection de la vie privée ?

L’utilisation d’internet expose chaque individu à la géolocalisation. Cette dernière s’incruste par tous les moyens dans leur quotidien grâce à l’utilisation d’un smartphone, d’une tablette ou d’un ordinateur. Pour y remédier, les gens utilisent un Fake GPS.

La géolocalisation d’un point de vue juridique

La géolocalisation est une méthode qui consiste à avoir une idée précise de l’emplacement géographique d’une personne. La démarche en elle-même est légale. Toutefois, les entreprises qui utilisent les données récoltées doivent être conscientes de l’importance capitale de celles-ci. C’est une part de l’intimité des internautes qu’ils ont en leur possession. Elles ne doivent pas l’utiliser n’importe comment.

Toutes les sociétés désirant faire usage d’un système de localisation géographique doivent se conformer aux règles de la CNIL. Elles doivent toutes se référer à ce qui est dit par la loi informatique et liberté. Celle-ci a été établie le 6 janvier 1978. Entre autres, elle stipule que les informations personnelles des gens doivent être utilisées à bon escient.

La CNIL limite aussi le délai de conservation de ces données en fonction de leur utilisation. Pour ce qu’il en est de leur traitement, l’accès doit être restreint. Cela permet de garantir la sécurité et le côté privés des informations.

La géolocalisation et le traitement dans un but de marketing

La loi autorise l’utilisation des données obtenues par géolocalisation pour un objectif de marketing. En effet, de nombreuses sociétés récoltent des données à travers ce système. Ensuite, elles l’utilisent pour envoyer des mails publicitaires et informatifs auprès des internautes. C’est la politique du marketing ciblé.

Toutefois, pour que la démarche soit légale, il faut que les propriétaires des informations soient au courant de celle-ci. Autrement, ils doivent avoir le choix d’accepter ou non de se faire géolocaliser. En aucun cas, ils ne doivent se sentir obligés de se soumettre à la méthode.

D’ailleurs, cette liberté est stipulée par l’article 29 de la CNIL sur l’obligation d’informer les internautes sur l’utilisation du système de géolocalisation. Dans le cas contraire, la CNIL peut sanctionner l’entreprise concernée pour non-respect de la liberté d’autrui.

Utiliser un fake gps pour protéger mes données ?

Même si la géolocalisation est autorisée par la loi, beaucoup de personnes ne désirent pas se soumettre à cette pratique. Pour cause, ils sont envahis par une montagne de mail. Puis, d’un côté, ils perdent une part de leur vie privée pour des raisons qui ne sont pas vraiment convaincantes et bénéfiques pour eux. Ils sont donc nombreux à avoir recours à un fake GPS pour protéger leurs données.

Les avantages d’un fake GPS

Le fake GPS permet de détourner sa localisation réelle. Par exemple, vous êtes à Paris, mais le fake GPS peut indiquer que vous êtes à un autre endroit (l’emplacement dépend de votre choix). Cette technique présente plusieurs avantages.

Premièrement, cela évite que le monde entier sache où vous êtes en temps réel. Étant donné que certaines entreprises utilisent votre localisation pour vous envoyer des offres ou de la publicité, cela va fausser leur démarche. De ce fait, elles évitent de vous les envoyer (de quoi aérer votre boîte de réception).

Ensuite, le fake GPS permet de se protéger contre certains sites mal intentionnés. Même si la CNIL est présente, certains osent la défier. C’est le cas des sites qui collectent des données pour les revendre. Ils font comprendre aux internautes qu’ils souhaitent avoir leur géolocalisation pour le partager aux restes des utilisateurs du site. Puis, une fois que c’est fait, ils cueillent des informations pour ensuite les revendre sans l’accord du propriétaire.

Méthode pour installer un fake GPS

L’installation d’un fake gps sur un smartphone est très simple. Pour entamer la démarche, il faut d’abord paramétrer le téléphone. Pour cela, il faut aller dans le paramétrage de celui-ci. Puis, une fois dessus, il faut cliquer sur « à propos du téléphone ».

Ensuite, il faut cliquer plusieurs fois sur le « numéro de build ». Le geste est à refaire jusqu’à ce qu’un message d’avertissement apparaisse. Dès lors, il faut cliquer sur le bouton OK pour autoriser l’affichage des paramètres de développement du mobile.

Après avoir effectué toutes ces démarches, vous devriez voir la rubrique « options des développeurs ». En cliquant dessus, vous atterrissez sur un autre onglet qu’il va falloir activer en cliquant dessus. En cochant sur la rubrique qui autorise les positions fictives, vous êtes parti pour simuler votre localisation géographique.

Pour bénéficier de cette technique, il ne faut pas oublier de désactiver le wifi tout au long du paramétrage de votre smartphone.

Voir d'autres news