Les maliciels ou logiciels malveillants sont utilisés par les pirates du web pour infecter un ordinateur et leur permettre d’utiliser des données personnelles, obtenir des renseignements bancaires ou subtiliser des mots de passe ou identifiants de connexion de comptes divers. Intrusifs et généralement de nature criminelle, ces programmes nuisent à un ordinateur et peuvent faire de gros dégâts sur les systèmes d’exploitation. Pour éviter tout désagrément, des protections existent et sont clairement indispensables.

Quels dégâts peuvent engendrer les logiciels malveillants sur un ordinateur ?

Les dégâts sont multiples et dépendent du logiciel malveillant qui infecte le PC. Pour la majorité d’entre eux, leurs aptitudes à nuire à un ordinateur sont nombreuses. Ils peuvent obtenir l’accès à des systèmes informatiques dits « privés », subtiliser des données ou informations confidentielles et personnelles, perturber le fonctionnement d’un système, enregistrer et observer un usager par le biais du microphone ou de la webcam ou usurper l’identité d’un utilisateur ou d’une entreprise à des fins criminelles dans le but de soutirer de l’argent.

Toutes ces « atteintes » peuvent être évitées. Une bonne protection d’un PC permet de devancer les logiciels malveillants, de les repérer, de les analyser et de les supprimer. Un gage de sécurité indispensable autant pour les particuliers que pour les entreprises et les professionnels.

Quelles protections adopter contre les programmes malveillants ?

Il n’y a pas trente-six solutions pour se protéger des logiciels malveillants qui tentent d’infecter un ordinateur. Les deux principales méthodes de protection sont complémentaires et ne peuvent très clairement pas être efficaces et efficientes l’une sans l’autre : la vigilance et les outils de protection.

Être vigilant en tant qu’utilisateur

Dans un premier temps — et même si c’est plus facile à dire qu’à appliquer au quotidien — la meilleure protection reste la vigilance. L’usager est la première « proie » facile qui permet aux logiciels malveillants de s’infiltrer dans un PC. La méfiance est donc la première protection à utiliser et surtout à mettre en œuvre !

Se méfier des mails suspects et des pièces jointes inconnues

Les e-mails sont les premiers vecteurs les plus utilisés — et les plus connus — pour la propagation des virus et autres malwares. La plupart d’entre eux, quand ils contiennent un logiciel malveillant, se font passer pour des e-mails courants et font croire qu’ils ont été adressés par un ami, une connaissance ou une entreprise connue. La meilleure façon de voir son ordinateur totalement infecté par des logiciels malveillants est d’ouvrir ou de « cliquer »  sur des mails ou des pièces jointes infectés et non sécurisés. Cependant, tous les utilisateurs ne sont pas crédules et certains programmes malveillants sous forme de mails sont parfois très convaincants, et peuvent tromper les plus expérimentés.

Côté astuces, le mieux est encore par exemple d’ouvrir des pièces jointes suspectes via le disque de Google Drive pour ceux qui utilisent Gmail, ou d’utiliser une plateforme moins commune telle que ChromeOS. Ces solutions permettent de contourner plus facilement les logiciels malveillants, mais ne protègent pas totalement d’une infection contre des programmes intelligents et ciblés.

Sur le web, c’est exactement la même chose : la méfiance est de mise. Avant de télécharger un programme, il faut toujours s’assurer que celui-ci soit sécurisé et authentifié. Installer un programme inconnu sur un ordinateur revient à faire entrer le loup dans la bergerie !

Utiliser des logiciels antivirus

Les logiciels antivirus, véritables outils de protection contre les logiciels malveillants se révèlent efficaces pour contrer les plus courants d’entre eux, c’est-à-dire ceux qui ne sont pas « ciblés » et sophistiqués. Un « package » de logiciels antivirus fait parti des éléments principaux et indispensables d’un ordinateur et tous les usagers et utilisateurs (entreprises, professionnels ou particuliers) doivent impérativement s’en équiper.

Un logiciel antivirus protège contre les logiciels malveillants, mais permet aussi beaucoup d’autres choses, et ses fonctionnalités sont nombreuses. Il permet :

  • de vérifier tous les programmes qui viennent d’être installés ou téléchargés sur l’ordinateur afin de repérer toute trace de malware en tout genre
  • il effectue une analyse régulière des programmes sur le PC.
  • il neutralise les logiciels malveillants détectés et les supprime le cas échéant

Ces programmes antivirus sont régulièrement mis à jour par leurs éditeurs et permettent donc de détecter les nouveaux « virus » auparavant inconnus. Il faut savoir que la plupart des logiciels malveillants tentent de dissimuler leur présence : les bons logiciels antivirus avertissent les utilisateurs d’un site internet douteux ou d’un programme non sécurisé avant tout téléchargement. C’est un complément à la vigilance humaine non négligeable et clairement performant.

Enfin, la majorité des logiciels antivirus sont simples à télécharger et beaucoup d’entre eux sont proposés gratuitement sur le web. Ceux-ci sont faciles d’utilisation et il n’est pas obligatoire d’être un as de l’informatique pour les installer sur un PC. Il suffit ensuite de laisser le logiciel antivirus faire son travail sans oublier cependant de le mettre à jour régulièrement afin d’optimiser au maximum la protection de l’ordinateur.

La sécurité passe aussi et avant tout par cette mise à jour régulière. De nouveaux logiciels malveillants sont découverts chaque jour par les éditeurs et ceux-ci publient des correctifs de sécurité qu’il est indispensable de se procurer pour maximiser les chances de contrer les attaques.

D’autres logiciels antivirus — payants cette fois — proposent des fonctionnalités plus avancées tels que la gestion automatique des mots de passe ou une sécurité plus spécifique et ciblée sur la protection de certains programmes.

Enfin, il faut avant tout reconnaître qu’aucune protection n’est 100 % efficace pour se protéger des logiciels malveillants et d’éviter à un ordinateur d’être infecté, mais en associant vigilance, prudence et outils de défense spécifiques, la protection du PC est tout de même garantie au maximum.

Voir d'autres news