Ces dernières années, le Wi-Fi public gratuit s’est démocratisé. Aéroports, hôtels et même bibliothèques le proposent. Cependant, ce que les utilisateurs ignorent, c’est que cette connexion n’est pas sans danger. Dans ce cas, comment l’utiliser sans problème ? Voici quelques astuces pour sécuriser votre connexion Wi-Fi publique.

Quels sont les risques sur un réseau Wi-Fi public ?

La connexion Wi-Fi publique est un avantage pour les particuliers et les professionnels. Mais c’est également une aubaine pour les pirates informatiques.

Les hackers disposent de nombreuses techniques pour accéder à vos informations personnelles. Ce faisant, vous leur envoyez toutes vos informations au lieu de les faire passer par la connexion. Ainsi, ils accèdent à des données sensibles : identifiants, données bancaires et e-mails. Ils peuvent ensuite les utiliser à leur guise.

Les pirates peuvent aussi insérer des logiciels malveillants dans vos périphériques, depuis un Wi-Fi public non protégé. Ils commencent par craquer le Wi-Fi avant d’y créer une fenêtre. Par la suite, ils lancent une mise à jour infectée. Si vous activez le partage de fichiers et que vous cliquez sur la fenêtre pirate, vous exposez votre appareil à des risques.

Pour contourner ces pièges, vous devez adopter certains gestes de sécurité lorsque vous vous connectez à un Wi-Fi public.

Me protéger en utilisant un VPN

Pour éviter le piratage lors de votre connexion à un Wi-Fi public, employez un VPN (Virtual Private Network). Utilisé auparavant dans les entreprises, ce système vous permet de sécuriser votre connexion internet. Ainsi, vous gardez votre anonymat et empêchez les sites, ainsi que les hackers d’accéder à vos données sensibles.

Le VPN est un réseau protégé. En l’utilisant, vous faites passer vos données par un tunnel codé qui garantit une utilisation indétectable d’Internet.

Pour information, le VPN peut être installé sur de nombreux périphériques. C’est notamment le cas pour les PC, les smartphones et les tablettes ainsi que les routeurs assurant la connexion entre de nombreux ordinateurs.

Vérification de la présence d’une connexion SSL

Pour vous protéger lors d’une connexion à un Wi-Fi public, assurez-vous que cette dernière profite du protocole SSL (Secure Sockets Layer).

Ce dernier établit un canal sécurisé reliant deux appareils entre eux, avec un réseau interne ou directement sur la toile. Il est surtout employé pour protéger la connexion entre un navigateur et un serveur. Vous reconnaissez sa présence sur les URL marqués HTTPS. Vous savez également qu’il s’agit d’une connexion SSL lorsque vous voyez un petit cadenas près de l’URL.

Le protocole SSL est inévitable pour vos activités au quotidien. Il vous permet de vous connecter au bon serveur, tout en assurant de conserver toutes les données que vous transmettez ou que vous recevez. En outre, il sécurise vos informations grâce à un chiffrement particulier.

Grâce à la connexion SSL, vous pouvez réaliser des paiements en ligne et des transactions bancaires sans problème. Vous pouvez aussi transférer des fichiers lourds en toute sécurité ou utiliser des outils comme Outlook.

Ne pas activer le partage

La connexion à un Wi-Fi public ne nécessite pas d’authentification. Ainsi, en vous connectant à un réseau non sécurisé, vous donnez aux pirates informatiques un libre accès à toutes vos données. Grâce à certains procédés, ces individus réduisent à néant les dispositions de sécurité de votre appareil.

En vous connectant, bloquez les partages de fichiers. Cette mesure protège efficacement vos périphériques. Pour la réaliser, allez dans les préférences système. Selon le système d’exploitation de votre appareil, vous retrouverez cette option dans le Panneau de configuration. Windows peut également la désactiver lorsque vous cliquez sur le bouton « public » durant la connexion à un réseau non protégé.

Voir d'autres news