Bras robotisé industriel : comment ça marche ?
Photo de couverture Pavel Danilyuk provenant de Pexels

Le bras robotisé imite les mouvements et comportements d’un bras humain et est employé dans de nombreuses industries. Ce robot articulé effectue des manipulations précises, contraignantes et plus ou moins compliquées. 

Qu’est-ce qu’un bras robotisé industriel ?

Qu'est-ce qu'un bras robotisé industriel ?
Photo de Pavel Danilyuk provenant de Pexels

Le bras robotisé fait partie des partenaires indispensables pour une industrie performante. Sa mise en place permet d’automatiser et de programmer certains processus, auparavant effectués par l’humain. Il s’agit le plus souvent de tâches répétitives, demandant de la rapidité, de la force ou une haute précision.

Le bras du robot et sa main constituent sa partie mécanique. Flexibles, ils sont tous deux articulés à plusieurs degrés de liberté pour plus ou moins de liberté de mouvement. L‘outil de préhension qui lui est installé – pince, griffe, ventouse – dépend de son utilisation. Ses autres composantes sont électroniques et informatiques. 

Le bras robotisé industriel permet de porter, déplacer ou assembler des objets rapidement et sans fatiguer. Il peut aussi manipuler des objets lourds ou faire l’objet d’une précision mécanique et sans faille. Ces robots remplacent l’ouvrier, assurent un travail rapide et efficacement exécuté, mais uniquement pour des tâches automatisables. 

Cette technologie intelligente devrait bientôt se retrouver dans la station spatiale internationale (ISS) avec le bras robotique européen, ou ERA (European Robotic Arm).

À quoi peut servir un bras robotisé industriel ?

Source : Pixabay on Pexels

Ce bras articulé peut être installé seul, au sein d’une unité de montage mixte ou entièrement robotisée. Il réalise des tâches répétitives ou pénibles avec efficacité. Il limite l’intervention humaine, en particulier dans des environnements aux conditions dangereuses, tout en améliorant le processus de production et de la logistique. 

Les principales utilisations du bras robotisé industriel sont l’usinage, la palettisation, l’assemblage, le montage, l’emballage et la manutention. Des modèles avancés et équipés de différents capteurs et technologies supportent la découpe, le vissage, le soudage, le conditionnement, mais aussi les tests de production ou de R&D. 

L’installation d’un bras manipulateur n’est préconisée que pour la réalisation de tâches répétitives, cadencées et avec une charge ou un poids fixe.  Il n’est donc pas adapté si le temps de cycle ou que le flux d’objets à traiter n’est pas régulier.

On fait la différence entre ces systèmes robotisés industriels, souvent isolés dans une cage de sécurité, et les robots collaboratifs, ou cobots. Ces derniers sont conçus pour travailler en collaboration avec l’humain et dans le même espace de travail. Vous pourrez voir ce que donne cette robotique de service lors de cette démonstration d’un robot collaboratif

Dans quelles industries retrouve-t-on ce type de matériel ?

Dans quelles industries retrouve-t-on ce type de matériel ?
Photo de ThisIsEngineering provenant de Pexels

Le bras robotisé industriel garantit de meilleures performances, une automatisation et une optimisation des processus et une plus grande sécurité. Il permet aussi une réduction des coûts et une opérabilité en conditions difficiles ou extrêmes. La technologie robotique est très couteuse, bien que le retour sur investissement soit assuré. Seules quelques industries peuvent se permettre son coût initial parfois lourd. 

Ce bras robot se retrouve le secteur automobile, l’électronique, l’agroalimentaire, la métallurgie, le génie électrique, le milieu médical et aussi dans la plasturgie. Le fonctionnement du bras peut être renforcé par d’autres technologies (capteurs, intelligence artificielle, etc.) pour toujours plus efficacité. 

L’intégration du bras robotisé industriel dans l’espace de travail implique une longue formation et un soutien technique par le constructeur. L’entreprise peut également être assistée par un bureau d’études spécialisé.

Photo de couverture Pavel Danilyuk provenant de Pexels

Voir d'autres news