Il existe un grand nombre de techniques pour traiter les surfaces et modifier leur aspect. Même si les différentes méthodes que l’on peut utiliser ont souvent la même finalité, le rendu et la finition peuvent varier. Voici quelques traitements mécaniques qui vous permettront de modifier l’aspect des matériaux et les équipements nécessaires.

Le sablage, un traitement à haute pression

Le sablage consiste à projeter à grande vitesse un mélange d’air comprimé et d’abrasifs sur la surface à traiter. Il existe une large gamme de sableuses et d’abrasifs de sablage que vous propose de découvrir ABM Machines dans son catalogue.

Les sableuses

Une sableuse professionnelle à haut rendement permet de nettoyer efficacement les surfaces pour les débarrasser des matériaux étrangers qui dégradent leur aspect. Cette machine de décapage est recommandée pour se débarrasser des écailles, des débris de peinture, des lubrifiants et des huiles minérales. C’est donc l’outil idéal pour préparer les surfaces avant d’appliquer un revêtement anticorrosif par exemple.

La sableuse prépare l’abrasif et l’air comprimé dans une chambre de mélange. Le résultat est ensuite introduit sous haute pression dans le tuyau de projection. L’air abrasif sera enfin appliqué sur la surface à traiter par la buse de projection. La sableuse professionnelle à haut rendement peut être utilisée dans les usines de raffinage du pétrole, sur les chantiers de construction de pont automobile ou ferroviaire… Elle peut également servir sur les chantiers navals ou usines de construction navale et dans les chambres de grenaillage.

traitements mécaniques

Les cabines de sablage

Les cabines de sablage sont des machines très polyvalentes qui peuvent servir au traitement mécanique de différents matériaux. Elles permettent de travailler avec précision les pièces en céramique, verre, polycarbonate et plastique. Elles sont également utiles pour préparer les surfaces à recevoir des pièces galvanisées en polyuréthanne et en caoutchouc. Une cabine de sablage peut notamment permettre de réaliser la finition de l’acier inoxydable et des composants 3D obtenus par des techniques de fabrication additive. Il existe des modèles destinés aux laboratoires dentaires et aux bijouteries. Certaines sont utiles pour les archéologues.

Les abrasifs de sablage

Pour réaliser un sablage de grande qualité, il faut choisir les abrasifs qui offrent les meilleurs rendements. Les matières les plus plébiscitées sont entre autres :

  • la grenaille métallique,
  • le garnet,
  • la scorie de sablage,
  • le corindon.

La grenaille métallique est obtenue par le broyage de grains sphériques. Elle subit ensuite un traitement thermique qui lui permet d’avoir un aspect métallographique idéal pour travailler les surfaces métalliques. Le garnet est un abrasif minéral très résistant aux impacts. Il est plus recommandé pour le sablage au jet libre. Il ne contient pas de traces de fer, de quartz ou de silice.

La scorie de sablage est, quant à elle, plus adaptée pour les travaux d’extérieur. C’est un abrasif de grande taille qui permet d’obtenir d’excellents résultats dans le traitement du métal et du béton. Quant au corindon, il est recommandé de l’utiliser avec les sableuses à recyclage. Il a la même efficacité sur tous les matériaux. Il est disponible en plusieurs tailles que vous choisirez selon la finition que vous désirez.

L’aérogommage, un traitement à basse pression

L’aérogommage est une méthode de traitement qui est dérivée du sablage. Cette technique nécessite également la projection d’un mélange d’air comprimé et d’abrasif naturel sur la surface à traiter. Toutefois, la projection se fait ici à basse pression (0,5 à 7 bars). Ce traitement utilise également une large gamme d’abrasifs en fonction de la surface à traiter. Tout cela permet d’éviter d’altérer la surface que l’on doit travailler. Le matériel indispensable pour mettre en œuvre cette méthode de traitement comprend une aérogommeuse, un compresseur d’air, un traitement d’air et un abrasif.

L’aérogommeuse

L’aérogommeuse permet de réaliser un bon mélange entre l’air et l’abrasif. C’est également grâce à cette machine que l’on règle la pression de projection. Elle permet de faire beaucoup de réglages pour la personnalisation du traitement en fonction de la surface à traiter. Il existe une large gamme d’aérogommeuses pour les professionnels qui traitent de grandes surfaces tout en consommant peu d’air. Même pour ceux qui sont plus exigeants en matière de finitions et de volume de travail, des machines très ergonomiques sont disponibles chez les spécialistes pour achat et pour la location.

traitement mécanique aérogommage

Les compresseurs et les traitements d’air

Le compresseur est la machine qui alimente le système d’aérogommage en air. Le traitement de l’air permet à son tour d’éviter le colmatage de l’abrasif au cours du mélange. Vous trouverez sur le marché des modèles de compresseurs thermiques et des modèles électriques à vis. Portez votre choix sur les machines de dernière génération comme la série de compresseurs EG d’Elgi. Ces équipements permettent de réaliser des économies, car ils réduisent énormément les coûts d’exploitation.

Les abrasifs

Les abrasifs pour l’aérogommage sont très variés et permettent de travailler le bois, le métal et la pierre. Les professionnels ont le choix entre le bicarbonate de soude, la coquille de noix concassée, les microbilles de verre… Le bicarbonate est le plus tendre de ces matériaux de traitement. Il est très efficace dans le nettoyage des toitures et des graffitis ainsi que dans le dégraissage et le détartrage. On l’adopte assez souvent comme alternative au sablage cryogénique.

La coquille de noix est un abrasif léger qui peut être utilisé à l’intérieur d’une pièce vitrée. Elle s’attaque uniquement aux peintures et n’abîme pas les surfaces comme l’acier et les vitres. Les microbilles de verre sont très utilisées pour faire briller les pièces en aluminium ou en acier inoxydable. C’est un abrasif qui permet d’avoir une finition très lisse, impeccable et agréable au toucher.

Le sablage à l’eau

Le sablage à l’eau, également appelé hydrogommage, est une méthode de décapage douce. Elle utilise un mélange d’abrasifs, d’air et d’eau projeté sur la surface à traiter à l’aide d’une hydrogommeuse. Cette machine permet de mouiller l’abrasif avant son arrivée dans la buse. C’est une méthode qui convient aux professionnels qui aimeraient faire un décapage sans poussière.

De nombreuses machines de brumisation sont disponibles dans les magasins spécialisés pour répondre à des besoins variés. Elles sont équipées d’un filetage universel qui leur permet de s’adapter à la majorité des machines de sablage. Même en cas d’incompatibilité, vous pouvez remplacer le raccord d’origine de votre hydrogommeuse par un tuyau de sablage universel ou compatible avec votre machine. Vous trouverez des modèles dont les diamètres varient de 4 à 12 mm.

Le sablage à l’eau est une technique de décapage qui réduit la consommation d’abrasif et d’eau. Les machines utilisées sont également très polyvalentes et peuvent s’adapter à un travail de faible pression (0,5 bar) ou de forte pression (10 bars). Elles peuvent projeter jusqu’à une hauteur de 60 m sans perte de pression. Il existe également des systèmes de brumisation pour les aérogommeuses que vous pouvez adopter selon les besoins de votre chantier.

Voir d'autres news