Graphisme
6/10

C’est sans surprise que l’on retrouve l’interface très familière et les non moins habituels menus. Seules les vidéos, à savoir 20 clips d’ABBA dans une qualité et une définition relativement correctes, permettent en effet de distinguer ce nouveau volet sur le plan visuel. Ca reste honnête bien sûr mais tout cela commence à devenir un peu trop prévisible…
Son
6/10

Les gros standards du combo scandinave répondent tous à l’appel. A partir de là, il n’y a pas grand-chose à redire. Le mixage permet de placer sa voix sans que celles des chanteuses n’interfèrent de trop. Quant au style musical, il conviendra forcément aux joueurs qui, selon toute vraisemblance, n’achèteront pas ce soft par hasard.
Jouabilité
7/10

On peut y jouer tout seul mais on préfèrera de loin s’entourer de quelques amis désinhibés pour s’égosiller à plusieurs. Abba ne chante pas dans la langue de Molière, c’est un fait, mais même avec un vocabulaire anglais limité, n’importe quel amateur de « Waterloo » devrait pouvoir coller aux textes du groupe et se faire plaisir en entonnant ses refrains d’anthologie.

Intérêt Global du jeu : 6/10

Au centre d’un véritable culte depuis bientôt 40 ans et objet d’un nombre incalculable de reprises, le répertoire du groupe ABBA occupe de nouveau les devants de la scène – et les platines des DJs branchés – depuis la sortie récente de Mamma Mia sur les écrans (adaptation ciné de la comédie musicale du même nom). Surfant sur cet énième « Abba-revival », Sony consacre un épisode entier de sa licence fétiche – et accessoirement poule aux œufs d’or – SingStar, aux quatre impeccables suédois.

Non, Anni-Frid, Benny, Björn et Agnetha (dont l’association des premières lettres devait donc former un nom et un logo mythiques) n’ont pas dit leur dernier mot. Et tant que la nostalgie animera les fans de plus ou moins longue date, leurs mélodies accrocheuses et leurs entêtants refrains continueront de résonner à nos oreilles. Sur PS2, quelques-uns de leurs plus grands classiques (20 pour être précis) s’exposent aujourd’hui aux improvisations des mordus de karakoé.

Une tracklist 100% ABBA
« Chiquitita » ; « Dancing Queen » ; « Does Your Mother Know » ; « Fernando » ; « Gimme! Gimme! Gimme! (A Man After Midnight) » ; « I Do, I Do, I Do, I Do, I Do » ; « Knowing Me, Knowing You » ; « Mamma Mia » ; « Money, Money, Money » ; « One Of Us » ; « Ring Ring », « SOS » ; « Summer Night City » ; « Super Trouper » ; « Take A Chance On Me » ; « Thank You For The Music » ; « The Name Of The Game » ; « The Winner Takes It All » ; « Voulez-Vous » ; « Waterloo »

Bon, maintenant que vous avez pris connaissance de la sélection, je suis bien embêté parce que tout est dit ou presque. Les hits incontournables comme « Money, Money, Money » ou « Gimme! Gimme! Gimme! » (oui, en Suède on répète tout trois fois) n’ont pas été oubliés et si vous avez déjà approché un quelconque épisode de SingStar, vous savez exactement à quoi vous attendre. La formule est bien rodée et vend suffisamment pour que ses créateurs ne ressentent plus le besoin d’y retoucher. Que vous jouiez tout seul, à 2, à 4 ou à 8, que vous préfériez les duels ou les duos, les concours par équipes ou les mises au point individuelles, il y aura toujours un mode de jeu pour vous satisfaire, le potentiel ludique d’un SingStar demeurant, par nature, proportionnel au nombre de convives réunis autour de l’écran (et avec un petit verre dans le nez, ça marche toujours mieux).

Quand Guitar Hero se dédie à Aerosmith, SingStar opte donc pour ABBA : un choix tout sauf illogique, les singles du quatuor de Stockholm ayant cette longévité qui les distingue agréablement des tubes kleenex des compilations SingStar Pop Hits. Pour ne rien gâcher, le répertoire en question avec ses refrains à plusieurs voix exploitent plutôt bien les deux micros avec un penchant naturel pour les duos.
Une bonne galette pour les fans d’ABBA donc, et pour les chanteurs et chanteuses du dimanche qui regretteront peut-être qu’elle ne soit pas plus volumineuse.

Les News High Tech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here