Le mardi 18 juin dernier, Facebook a annoncé qu’il lancera sa crypto monnaie en 2020. Une monnaie électronique dénommée Libra qui vient concurrencer ses prédécesseurs Bitcoin, Ripple ou encore Ether. Cette nouvelle monnaie qui présente plusieurs avantages pour les utilisateurs de la plateforme n’est pas sans susciter beaucoup de questions dont l’une des plus pertinentes est : quel est l’objectif réel visé par le géant américain ?

Les raisons pour lesquelles Facebook lance sa propre cryptomonnaie

Aujourd’hui les monnaies virtuelles prennent de plus en plus de place. Facebook est une plateforme par laquelle des milliers de  transactions financières s’effectuent, que ce soit en dollars comme en euros et bien d’autres devises. Ainsi, le premier objectif de Facebook est de rendre beaucoup plus pratique avec la mise en place de la crypto monnaie Libra. Ainsi, plus besoin d’institutions financières intermédiaires comme les banques, mais en plus, cette monnaie 2.0 favorisera la réduction des frais de transactions souvent prélevés sur les opérations bancaires.

Une manière pour la plateforme d’entrer dans le monde de la cryptomonnaie, mais également d’apporter une solution à un besoin observé chez ses utilisateurs. Les 2,4 milliards d’utilisateurs de la plateforme à travers le monde ainsi que les utilisateurs de Facebook Messenger et de Whatsapp pourront profiter de cette monnaie virtuelle Libra pour faire les achats en ligne, mais aussi procéder à des échanges de fonds entre eux sans que cela ne requière les services des banques ou des autres.

Différence entre Libra et les autres cryptomonnaies

Le Libra est également crée pour apporter plus de stabilité dans le monde de la crypto monnaie. Sachant les autres monnaies virtuelles fonctionnent selon l’évolution de l’offre et la demande, il n’en sera pas de même pour Libra.  En effet, on remarque que la crypto monnaie peut changer de cours en un clin d’œil, ce qui fait d’elle une monnaie virtuelle très instable. Facebook compte également pallier à cette situation et permettre aux utilisateurs d’exploiter une crypto monnaie stable.  Pour ce faire, cette monnaie sera adossée à un panier de devises avec un taux fixe comme c’est le cas pour l’Euro, le Yen, le Livre sterling ou le Dollar. C’est en quelque sorte une carte de crédit prépayée sur laquelle, les utilisateurs devront créditer leur monnaie afin de pouvoir effectuer leurs diverses dépenses auprès des 28 partenaires de la plateforme comme entre autres Spotify, Uber, eBay etc.

Libra sera également une monnaie sécurisée, car, elle sera également dotée des réserves d’actifs. De PayPal, en passant par Uber, Visa, MasterCard ou encore Spotify, Facebook a eu la présence d’esprit de réclamer à ses partenaires, un investissement d’un minimum de millions de dollars chacun. C’est un projet qui s’est vu accueilli par des grands du domaine financier, ce qui n’a jamais été le cas pour un lancement de cryptomonnaie par le passé.

Quels avantages pour les utilisateurs de Libra?

Contrairement à Bitcoin, la cryptomonnaie Libra n’est pas faite pour être fructifiée mais pour répondre à un besoin précis comme c’est le cas pour les monnaies courantes. Permettre à ses utilisateurs d’accéder à une monnaie bien plus stable et pratique est l’objectif !

Les utilisateurs bénéficieront non seulement d’une monnaie stable, mais également sécurisée et plus facile à utiliser. Les transactions seront plus libres avec moins de frais, permettant ainsi à ces derniers de ne plus dépendre entièrement des banques. Cette monnaie virtuelle sécurise également les utilisateurs de la plateforme, car, elle sera conçue de sorte à ne pas s’écrouler suite à une crise économique et d’être d’un grand avantage pour les pays peu développés. Une idée de génie qui n’est pas non plus sans conséquence, car, les monnaies morales risquent également d’en être véritablement affectées au fil du temps.

Voir d'autres news