Jusque-là, nous avons connu différentes générations de console de jeux. Au départ, tout était très basique, du graphisme au gameplay et l’on sourit aujourd’hui de ce qui nous exaltait à chaque sortie du nouveau jeu dépassant ce que nous connaissions jusqu’alors. Il faut reconnaître que les développeurs comme les éditeurs ont, depuis la naissance du jeu vidéo, toujours fait en sorte d’aller plus loin, dans tout ce que les machines contenaient en matière de technologies, de ce que les jeux proposaient en matière de décors ou d’intelligence artificielle, voire encore dans toutes les possibilités de jouer en ligne de façon de plus en plus fluide.

Minecraft : quand le basique devient l’ultime

Aujourd’hui, les personnages sont d’un réalisme époustouflant, tant dans leur graphisme que dans leur façon de se mouvoir, les décors sont si réalistes que l’on croirait parfois avoir affaire à des images réelles. C’est pour cela que le jeu Minecraft a été une révolution. En effet, les graphismes sont extrêmement basiques, les déplacements pas toujours très fluides, mais ce n’est pas là que réside sa richesse. Là où ce jeu est hors du commun, c’est que c’est au joueur de construire son univers, petit à petit. Plus on apprend à maîtriser la fabrication d’outils, plus on sait comment assembler les matières premières qu’ils permettent d’extraire et plus on est performants.

Un jeu résolument intelligent

Finis les jeux de tir, les massive online shooters et autres jeux de guerre ultra sanglants, finies les courses de véhicules rigolos conduits par les personnages des sagas de Mario Bros ou de Crash Bandicoot. Là, on se pose, on prend le temps, on examine ce dont on dispose, on crafte, on extrait, on construit et les possibilités semblent dès lors illimitées. En l’occurrence elles le sont, puisque certains joueurs créent ensemble, en ligne, des univers infinis durant des années. C’est cela la magie de Minecraft !

Les News High Tech