A la veille de la campagne de Noël et de l’augmentation des ventes en ligne qui en résulte, l’Union européenne a introduit de nouvelles réglementations pour limiter l’impact du blocage géographique sur les achats des consommateurs. Avec cette nouvelle législation, les frontières du commerce électronique européen sont terminées et il sera possible d’acheter dans n’importe quel magasin en ligne de l’Union européenne.

A partir d’aujourd’hui le 3 décembre, il est possible de faire des achats dans n’importe quel commerce électronique ayant son siège dans un pays de l’Union européenne sans avoir à effectuer l’opération sur le réseau spécifique du pays, ni avoir recours à une carte bancaire dans un territoire donné.

Les sites Web

ne redirigeront plus obligatoirement vers la version du pays auprès duquel l’achat est effectué

Les données fournies par l’organisme

Selon les données fournies par l’organisme européen, basées sur les transactions effectuées en 2015, 63% du e-commerce européen ne permettent plus d’acheter dans l’Union Européenne à un utilisateur de l’autre pays. Il souligne également le fait que seulement 9% des entreprises qui vendent des produits en ligne permettent des transactions transfrontalières.

Avec ce nouveau règlement, la Commission européenne vise à encourager les achats en ligne dans le cadre de la stratégie pour le marché unique, mise en œuvre en mai 2015.

L’agence a imposé il y a quelques mois de nouvelles règles sur le transport des marchandises à l’étranger pour encourager les envois d’un pays à un autre. Les raisons pour lesquelles cet aspect du commerce électronique a été réglementé sont les coûts élevés et injustifiés que les entreprises ont indiqués dans ces envois, coûts qui, dans certains cas, ont été multipliés par cinq pour les envois intérieurs.

Cependant, tous les produits ne seront pas affectés par cette nouvelle législation communautaire. Les services de transport, les services financiers de détail et les services audiovisuels sont déjà spécifiquement réglementés en termes d’utilisation sur une base transnationale et ne relèvent plus du champ d’application de la législation qui entre désormais en vigueur.

Les News High Tech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here