Le gouvernement envisage d’adopter une loi pour lutter contre l’anonymat sur les réseaux sociaux. En principe, l’idée est d’éviter de protéger ceux qui cachent leur identité afin de commettre des actes de harcèlement ou d’autres comportements indésirables.

Interdictions de l’anonymat sur les réseaux sociaux

Soledad Murillo, secrétaire d’État à l’égalité, qui a également félicité les internautes qui ont mis leur nom et prénom ou, au moins un moyen de les retrouver.

Le gouvernement veut que les utilisateurs des réseaux sociaux renoncent à l’anonymat

La loi proposée par le gouvernement s’inscrit dans un renouvellement possible de la loi organique actuelle sur la protection des données. Cette nouvelle législation pourrait permettre d’identifier tout internaute si un juge le lui demandait. Ainsi, si un utilisateur a commis un délit, il peut être identifié.

Plus précisément, c’est l’article 91 de cette réforme qui permettra l’identification des utilisateurs : Les responsables de ces services Internet adopteront les protocoles nécessaires pour préserver la dignité humaine, les droits précités et, le cas échéant, garantir l’identification des utilisateurs qui les violent.

La loi qui impose aux entreprises des réseaux sociaux

La loi impose aux entreprises des réseaux sociaux de collaborer avec Justice quand il existe un besoin de connaître l’identité d’utilisateur. Mais cela pourrait aussi signifier l’obligation de s’identifier à l’identité réelle avant d’ouvrir un compte dans n’importe quel réseau social, ou même de mettre à jour les réseaux sociaux existants afin que les réseaux sociaux disposent d’une base de données pour fournir au gouvernement l’identité d’un utilisateur si nécessaire.

La nouvelle loi, si adoptée, va certainement lutter contre ceux qui utilisent l’anonymat offert par Internet pour nuire. Mais il y a toujours le soupçon que, ce qui aujourd’hui peut être envisagé comme un outil pour protéger les citoyens, demain peut être un instrument de contrôle, de censure et de persécution.

Noter cet article

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here