L’entreprise technologique américaine a été condamnée par la Commission européenne à une amende pour « pratiques illégales » dans l’octroi de licences d’utilisation de périphériques du système d’exploitation Android.

Une nouvelle amende pour Google

Google devra faire face à la plus lourde amende de son histoire. Après que la Commission européenne (CE) ait infligé une amende de 4 343 millions d’euros, soit l’équivalent de 5 milliards de dollars, pour l’exercice de « pratiques illégales » avec le système d’exploitation mobile Android, le géant technologique est devenu la cible de l’attention mondiale.

Selon la CE, cette société américaine aurait imposé des restrictions illégales à la fois aux sociétés de téléphonie mobile et aux fabricants d’équipements Android afin de renforcer la domination de son moteur de recherche.

« Google a mené des pratiques illégales pour établir sa position dominante sur le marché de la recherche sur Internet. Elle doit mettre un terme définitif à ce comportement dans un délai de 90 jours, faute de quoi elle devra faire face à d’autres sanctions économiques », a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée de la concurrence.

L’entreprise technologique américaine a été condamnée par la Commission européenne à une amende pour « pratiques illégales » dans l’octroi de licences d’utilisation de périphériques du système d’exploitation Android.

Google devra faire face à la plus lourde amende de son histoire. Après que la Commission européenne (CE) ait infligé une amende de 4 343 millions d’euros, soit l’équivalent de 5 milliards de dollars, pour l’exercice de « pratiques illégales » avec le système d’exploitation mobile Android, le géant technologique est devenu la cible de l’attention mondiale.

Selon la CE, cette société américaine aurait imposé des restrictions illégales à la fois aux sociétés de téléphonie mobile et aux fabricants d’équipements Android afin de renforcer la domination de son moteur de recherche.

« Google a mené des pratiques illégales pour établir sa position dominante sur le marché de la recherche sur Internet. Elle doit mettre un terme définitif à ce comportement dans un délai de 90 jours, faute de quoi elle devra faire face à d’autres sanctions économiques », a déclaré Margrethe Vestager, la commissaire européenne chargée de la concurrence.

Les News High Tech

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here