Archives du mot-clé histoire des mathématiques

Petite histoire des Mathématiques, 4e et dernière partie : Tartaglia et la trahison des équations du 3e degré

brescia 300x202 Petite histoire des Mathématiques, 4e et dernière partie : Tartaglia et la trahison des équations du 3e degré

Prise de Brescia – Luigi Basiletti

Nous sommes le matin du 19 février 1512. La grande église de la ville de Brescia est pleine à craquer. Les femmes et les enfants se pressent les uns contre les autres, tremblants de peur; espérant, ainsi protégé dans la maison de dieu, échapper au massacre du cruel envahisseur. Les troupes françaises, menées par le redoutable Gaston de Foix, viennent de prendre la ville. Le petit Niccolo a douze ans, il se presse contre la poitrine de sa mère, avec son frère et sa sœur. Leur père était mort quelques années auparavant, et la famille était alors devenue trop pauvre pour pouvoir fuir loin du conflit. Le silence se fait dans l’édifice sacré, alors qu’à l’extérieur gronde un bruit de foule, de plus en plus fort, de plus en plus proche. Les respirations s’arrêtent et les corps se serrent les uns contre les autres, dissimulés derrière les piliers, l’autel, les bancs… Soudain la porte se brise dans un fracas épouvantable, et une troupe s’engouffre à l’intérieur. Les cavaliers lancés au galop brandissent leurs épées ensanglantées et découpent les corps sans défense, qui ne peuvent plus fuir. Niccolo voit un cavalier descendre de cheval et s’approcher du pilier où sa famille est terrée. L’épée se dresse, et s’abat, impitoyable, sur son crâne de petit garçon. Dans la précipitation, sa mère sera épargnée. Cette dernière relève le corps inanimé de Niccolo. Deux grandes entailles barrent son visage. Sa mâchoire et son crâne sont fracassés, mais il est vivant !

Lire la suite

Petite histoire des Mathématiques, 3e partie : D’Alexandrie à Bagdad, l’invention de l’algèbre

036amolenuvolette.it1237 caravane de pélerins les séances dal harîrî bagdad irak peint par al wâsiti 296x300 Petite histoire des Mathématiques, 3e partie : DAlexandrie à Bagdad, linvention de lalgèbreNous sommes en l’an 773. Après un long voyage depuis l’Inde, une caravane lourdement chargée, conduite par l’explorateur et érudit Kanka entre par une des 4 portes de Madinat al Salam, la ville de la paix : Bagdad ! Parmi la montagne de cadeaux que la caravane rapporte pour le Calife Al-Mançour, il y en a un qui va changer la face du monde : Le Siddhantra, un traité d’astronomie avec ses tables, écrit un siècle plus tôt par le mathématicien indien Brahmagupta. Dans ces pages se trouve un inestimable trésor… La caravane arrive jusqu’à l’enceinte du palais, et les voyageurs descendent de leurs chevaux et de leurs chameaux, car seul le Calife peut circuler à cheval au sein du palais. C’est donc à pied qu’ils arriveront jusqu’au commandeur des croyants. Ce dernier les reçoit dans la salle de réception du palais, vêtu du manteau du prophète, et affublé de son sabre, de sa baguette et de son sceau. Mais nul ne peut le voir car, comme de coutume, le Calife est dissimulé derrière un épais rideau pourpre…

Géniorama vous propose à travers plusieurs articles une petite histoire non exhaustive des mathématiques, jalonnée par des hommes, leur vie, et ces petites histoires qui écrivent la Grande.

  Lire la suite

Petite histoire des mathématiques, 2e partie : D’Athènes à Alexandrie

phare alexandrie Petite histoire des mathématiques, 2e partie : DAthènes à AlexandrieNous sommes au Ve siècle avant JC, quelque part au large de Crotone, en Italie du sud, qui faisait alors partie de la Grande Grèce. Un bateau fait naufrage. À son bord, Hippase de Metaponte, mathématicien et membre de l’école de Pythagore, trouve la mort. Accident où meurtre ? On ne le saura jamais. Hippase, un des premiers et des plus fidèles membre de l’école venait d’être expulsé par les Pythagoriciens, car il avait révélé au monde extérieur un terrible secret : la première démonstration mathématique. Parjure suprême ! D’autant que cette démonstration ébranlait toute la pensée Pythagoricienne, remettant en cause leur vision du monde. Ce naufrage devait marquer le début de la chute de l’école de Crotone.

Géniorama vous propose à travers plusieurs articles une petite histoire non exhaustive des mathématiques, jalonnée par des hommes, leur vie, et ces petites histoires qui écrivent la Grande.

Lire la suite

Petite histoire des mathématiques 1ere partie : Thalès et Pythagore, les fondateurs

RTEmagicC pytha.jpg 256x300 Petite histoire des mathématiques 1ere partie : Thalès et Pythagore, les fondateursNous sommes au VIe siècle avant JC, près de la ville de Milet en Ionie, sur les bords de la mer Égée. Thalès, fils d’Examyas et de Cléobuline, déambule à travers la campagne; une servante marche à ses cotés. Tout en avançant, Thalès scrute le ciel pour y découvrir les secrets des astres. La jeune servante qui l’accompagne aperçoit soudain un grand trou au milieu du chemin. Elle l’évite, mais Thalès, tout à ses réflexions et observations, tombe dedans.

- « Tu ne vois pas ce qui est à tes pieds, et tu crois pouvoir connaître ce qui se passe dans le ciel! » lui lançât-elle en l’aidant à sortir du trou…

Comme tous les élèves du monde, vous avez surement croisé Thalès à plusieurs reprises. Mais le plus souvent sous forme d’un théorème. En cours de math, on parle rarement des personnes. Parfois un nom tombe : Thalès, Pythagore, Pascal, Descartes, mais il reste un nom, sans réelle signification. Les théorèmes et les démonstrations arrivent comme ça : sans lieu, sans créateur, sans époque et sans contexte.

Géniorama vous propose à travers une série d’articles une petite Histoire non exhaustive des Mathématiques, jalonnée par des hommes, leur vie, et ces petites histoires qui écrivent la Grande.

Lire la suite